Allemagne: prison ferme pour huit "terroristes" anti-réfugiés

Huit membres d'un groupuscule d'extrême droite allemand ont été condamnés.
Huit membres d'un groupuscule d'extrême droite allemand ont été condamnés. - © FILIPPO MONTEFORTE - AFP

Huit membres d'un groupuscule d'extrême droite allemand ont été condamnés mercredi à des peines de 4 à 10 ans de prison pour des attaques jugées "terroristes" contre des réfugiés en 2015, en pleine crise migratoire.

Le tribunal de Dresde, dans l'est de l'Allemagne, a estimé que les accusés, sept hommes et une femme âgés aujourd'hui de 20 à 40 ans, étaient les membres "d'une organisation terroriste", le "Groupe Freital" du nom de cette localité de Saxe où ont eu lieu la plupart des attaques. Plusieurs accusés avaient reconnu les faits et s'étaient excusés, tout en rejetant le qualificatif de terrorisme.

Le cerveau supposé du groupe, Timo Schulz, un conducteur de bus qui s'est tu pendant le procès, a été condamné à la peine la plus lourde, 10 ans de détention.

Patrick Festing, un livreur de pizza devenu l'expert en explosif du groupuscule, s'était dit "désolé" au procès mais il a tout de même été condamné à neuf ans et demi de réclusion.

La seule femme, Maria Kleinert, s'est vu infliger de son côté une peine de cinq ans et demi. Lors du procès, elle avait esquissé un début de mea culpa et affirmé avoir elle-même "souffert de discrimination et d'exclusion" en raison de son homosexualité.

Ironie de cette affaire, le procès s'est tenu sous haute surveillance dans une salle spéciale aménagée dans un bâtiment qui devait accueillir des réfugiés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK