Allemagne: opérations de police contre des "milieux islamistes" tchétchènes

Opérations de police dans les milieux islamistes, le 14 janvier 2020 à Berlin, en Allemagne
2 images
Opérations de police dans les milieux islamistes, le 14 janvier 2020 à Berlin, en Allemagne - © Dennis BRAETSCH

Plusieurs opérations de police se sont déroulées mardi dans toute l'Allemagne contre des "milieux islamistes" soupçonnés d'avoir projeté un attentat dans le pays, a annoncé mardi le parquet général de Berlin.

Ces perquisition "concernent des personnes d'origine tchétchène" liées "aux milieux islamistes", a précisé le parquet sur son compte Twitter, indiquant que les "opérations étaient toujours en cours".

Les suspects projetaient un "acte violent grave mettant en danger l'Etat", affirme le parquet général.

"Âgés de 23 à 28 ans", ils sont soupçonnés d'avoir "effectué des repérages" en vue "d'organiser un attentat aux motivations islamistes", précisent le parquet et la police dans un communiqué de presse.

Les perquisitions, dont le but était de "clarifier la motivation" des suspects, ont permis aux enquêteurs de saisir "de l'argent liquide", "des armes blanches" et du "matériel informatique".

Toutefois, aucun "danger concret d'attentat" n'est pour le moment prouvé, indiquent les autorités, qui ne mentionnent aucune arrestation.

Des opérations ont eu lieu dans la capitale Berlin, mais aussi les états du Brandebourg, de Thuringe, et de Rhénanie du Nord-Westphalie. En tout, "180 forces d'intervention" y ont participé.

Les autorités allemandes sont sur le qui-vive concernant la menace islamiste pesant sur le pays depuis un attentat au camion-bélier dans un marché de Noël, revendiqué par le groupe Etat islamique, qui avait fait 12 morts en décembre 2016 à Berlin.

Son auteur, le Tunisien Anis Amri, avait pris la fuite avant d'être abattu par la police italienne à Milan.

Depuis cette date, les autorités allemandes ont déjoué neuf tentatives d’attentat de ce type, dont deux en novembre 2019, selon des chiffres de l'Office fédéral de police criminelle.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK