Allemagne : des policiers soupçonnés d'avoir participé à des chats d'extrême droite

Allemagne : des policiers soupçonnés d’avoir participé à des chats d’extrême droite
Allemagne : des policiers soupçonnés d’avoir participé à des chats d’extrême droite - © Pusteflower9024 - Getty Images/iStockphoto

Des dizaines de policiers en Rhénanie du Nord-Westphalie, en Allemagne, sont soupçonnés d’avoir participé à des groupes de discussions en ligne d’extrême droite. Ils y auraient notamment partagé des images d’Adolf Hitler et de croix gammées. Selon les médias, le ministre de la Justice parle de "honte pour la police".

L’un des groupes a été créé en 2012 et existe toujours, d’après le ministre Herbert Reul. "Les extrémistes de droite et les néonazis n’ont rien à voir avec la police de Rhénanie du Nord-Westphalie", a-t-il déclaré.


►►► À lire aussi : Des violences policières en marge de la manifestation pour les soins de santé ?


Au total, 29 policiers sont suspectés d’être impliqués dans cinq groupes de discussions, qui dénigraient notamment les migrants. Des perquisitions ont été menées chez plusieurs agents et les policiers visés ont tous été suspendus, selon M. Reul.

Il n’y a pas de place pour de telles idées au sein de la police, estime pour sa part le syndicat policier allemand dans les pages du Rheinische Post. Ce "petit groupe" ne représente pas l’ensemble de la fonction, ajoute un représentant syndical.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK