Ali Aarrass transféré dans une nouvelle prison au Maroc

Farida Aarrass tenant le portrait de son frère.
Farida Aarrass tenant le portrait de son frère. - © D. R.

Ali Aarrass, Belgo-Marocain détenu au Maroc depuis 2011 et condamné à douze ans de prison en 2012 pour participation à un groupe terroriste, aurait quitté sa prison de Salé (Rabat). C'est ce qu'a annoncé ce mardi matin sa sœur Farida Aarrass sur Facebook. 

Selon Farida Aarrass, que la RTBF a pu contacter, "c'est une information qui nous est parvenue de source sûre. Nous sommes très inquiets". Le dernier contact que Farida Aarrass a eu avec son frère date de ce lundi 16 h 30. "Je l'ai eu au téléphone comme je l'ai quasiment chaque jour. C'est lui qui m'appelle. Moi, je ne peux pas le faire. Lors de l'échange, il n'a pas été question de départ de sa prison. Il m'a parlé des restrictions alimentaires et de son état de santé.

Selon Farida Aarrass, "il n'y a aucune raison pour qu'Ali quitte sa prison de Salé dans laquelle il est détenu depuis plusieurs mois", depuis son départ de la prison de Temara. 

Farida Aarrass a mandaté l'avocat marocain d'Ali Aarrass, Maître Khalil Idrissi du barreau de Rabat afin que celui-ci puisse obtenir des informations sur l'éventuel transfert du détenu âgé de 53 ans. "Mon frère a subi d'atroces tortures dans la prison de Temara depuis sa condamnation. Il a ensuite été transféré à la prison de Salé 2. Le moindre dérèglement le terrifierait.

Un comité de soutien a été constitué en Belgique pour tenter d'obtenir la libération d'Ali Aarrass, qui a toujours clamé son innocence. Le détenu s'est également lancé dans plusieurs grèves de la faim pour alerter l'opinion publique et les dirigeants politiques. L'avocat belge de la famille Aarrass, Nicolas Cohen, a également entamé des démarches afin de faire entendre le sort du prisonnier auprès des autorités européennes.

Transféré à la prison de Tiflet

Vers 17 h, Farida Aarrass, qui avait pris contact avec les Affaires étrangères belges dans la journée, postait un nouveau message. "Je viens de recevoir un coup de fil du ministère des affaires étrangères. Ali Aarrass a été transféré à la prison de Tiflet 2, à 60 km de Rabat", écrit Farida Aarrass. "Ils ne savent pas encore la raison de ce transfert. Ils l'ont encore plus éloigné de nous. Il n'a toujours pas appelé pour qu'on puisse savoir comment il va. J'ai besoin d'entendre le son de sa voix.

Le SPF Affaires étrangères a confirmé cette information à la RTBF. "Notre ambassade au Maroc a pris des contacts avec les autorités locales et a été en mesure de confirmer le transfert de M. Aarrass. Les raisons de ce transfert ne sont pas connues", précise Michaël Mareel porte-parole des Affaires étrangères.

Ce mardi soir, Farida Aarrass a pu avoir un court contact téléphonique avec son frère. "Ali a été emmené à Tiflet hier, après qu'ils aient rassemblé toutes ses affaires personnelles", explique sa sœur. "Ali dit qu'il va bien, qu'il n'a pas été maltraité, qu'il a été reçu avec respect. Il est en isolement et il ignore tout des raisons de ce transfert. Ali aimerait quand même connaitre les raisons de cette décision. A Tiflet, il n'aura droit à nous appeler que les mardis, 5 minutes d'appel une fois par semaine." La famille d'Ali Aarrass espère que ce transfert sera "un mal pour un bien"

 

 

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK