Algérie: la contestation fait sa rentrée pour un 29e vendredi de manifestation

Manifestation à Alger
Manifestation à Alger - © RYAD KRAMDI - AFP

Les Algériens, de retour de vacances, se sont particulièrement mobilisés pour le 29e vendredi consécutif de manifestations, le premier depuis la rentrée et depuis l'injonction de l'armée au président par intérim d'organiser une présidentielle d'ici la fin de l'année.

Sans atteindre le raz-de-marée populaire des mois d'avril et mai, les manifestants qui ont défilé sans incident avant de se disperser en fin d'après-midi, étaient notablement plus nombreux dans les rues d'Alger que pendant les deux mois d'été et de vacances scolaires, durant lesquels la mobilisation avait baissé, tout en restant significative. Faute de comptage officiel, la foule qui prend chaque semaine depuis le 22 février part au "Hirak", le mouvement de contestation inédit du régime algérien, est difficile à jauger précisément.

Une mobilisation importante était également signalée vendredi dans plusieurs villes du pays, notamment les plus importantes: Oran (nord-ouest), Constantine et Annaba (nord-est), selon les sites d'information et les réseaux sociaux.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK