Agence européenne du médicament: recours de l'Italie contre Amsterdam

Le ministre de la Santé néerlandais en compagnie du directeur de l'Agence européenne des médicaments.
Le ministre de la Santé néerlandais en compagnie du directeur de l'Agence européenne des médicaments. - © ROBIN VAN LONKHUIJSEN - AFP

L'Italie a confirmé mercredi son intention de contester devant les institutions européennes le choix d'Amsterdam comme futur siège de l'Agence européenne du médicament (EMA), après un tirage au sort qui avait éliminé la ville de Milan.

"Nous devons essayer. La partie n'est pas finie", a expliqué le chef du gouvernement italien Paolo Gentiloni, interrogé par la chaîne de télévision Rai.

Mais, a-t-il souligné, "nous ne devons pas nous faire d'illusions, ce ne sera pas facile car il y a des procédures à respecter".

Bâtiment pas prêt avant novembre 2019

Les autorités italiennes estiment être en droit de faire ce recours devant les instances judiciaires européennes après les déclarations des autorités néerlandaises lundi reconnaissant que le bâtiment censé abriter l'agence européenne ne serait pas prêt avant novembre 2019.

Le gouvernement italien veut obtenir l'assurance que le choix de la ville d'Amsterdam ne s'est pas fait sur des bases incomplètes ou parce que certains fait ont été dissimulés, comme la date d'entrée dans le futur bâtiment de l'agence.

Les autorités italiennes avaient mardi réaffirmé être prêtes à accueillir tout de suite à Milan l'agence européenne, qui devra déménager début 2019 de Londres pour cause de Brexit.

900 scientifiques 

L'EMA avait dévoilé lundi les plans du "bâtiment à la pointe, moderne" qui accueillera à Amsterdam près de 900 scientifiques et chercheurs travaillant pour cet organisme.

D'un coût estimé entre 250 et 300 millions d'euros, le bâtiment ne devrait toutefois pas être prêt avant novembre 2019. En attendant, des locaux sont loués afin de permettre au transfert de l'EMA de commencer dès le 1er janvier 2019 pour s'achever le 30 mars de la même année, premier jour de l'ère post-Brexit.

La métropole néerlandaise avait été tirée au sort en novembre face à Milan, les deux villes ayant enregistré le même nombre de points au troisième tour d'un vote auquel participaient des ministres des 27 pays qui resteront dans l'Union.

Bruxelles aussi avait été candidate (JT du 20/11/17)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK