Afrique du sud: le confinement sans alcool pousse les consommateurs vers une bière d'ananas parfois trop forte

La vente d’alcool est interdite en Afrique du sud depuis le début du confinement le 27 mars. C’est l’un des trois pays au monde à avoir pris cette mesure avec l’Inde, pour vider les salles d’urgence des hôpitaux. On estime que quelque 3000 vies ont été sauvées en près de deux mois alors que le coronavirus n’a fait que 407 morts. Mais les Sud-Africains en mal de boisson se tournent vers des breuvages clandestins, parfois mortels.

Dans le township d’Alexandra, on continue à boire, comme avant, surtout les hommes. Mais depuis que la vente d’alcool est interdite, les bières en bouteille ont disparu : sur le marché noir, elles coûtent trois plus cher qu’avant le confinement.

Les gens boivent à la place du "umbotti", une bière à base d’ananas brassée à la maison. Victoria brasse ainsi 25 litres de bière chez elle qu’elle revend 50 centimes d’euros le litre : "Je gagne très peu. Le prix de l’ananas a triplé. On est trop nombreux à faire de la bière et les gens préfèrent celles qui sont très fortes."


►►► Lire aussi : coronavirus en Belgique : le confinement risque de pousser à la consommation d'alcool


Ces bières, parfois beaucoup trop fortes en alcool, ont causé la mort de plusieurs personnes.

Mais les Sud-Africains, sont prêts à prendre ce risque comme Chirstopher Makodi, un garde de sécurité : "Je ne peux pas rester chez moi tout seul, pendant que les gens s’amusent. Quand je ne bois pas, je me dispute tout le temps avec ma femme. Quand je suis saoul, je suis content. Si le coronavirus arrive dans ce bidonville, on va tous mourir."

Consommation record

Les Sud Africains font partie parmi les cinq plus gros consommateurs au monde d’alcool ce qui entraîne la mort de 130 personnes par jour. Les salles d’urgence ne sont plus encombrées et les hôpitaux sont prêts à recevoir les malades du coronavirus. Avec 21.000 infections, l’épidémie ici ne fait que commencer.


►►► Lire aussi : coronavirus : quels pays d'Afrique sont les plus exposés ? 


L’Afrique du Sud est le pays le plus touché par la maladie en Afrique subsaharienne. Selon les projections d’un consortium de scientifiques rendues publiques cette semaine, le coronavirus pourrait infecter jusqu’à un million de personnes et faire au moins 40.000 morts d’ici à novembre dans le pays.

Confinement et économie

Si elle a permis de ralentir la progression de la maladie, cette mesure a aussi mis au ralenti l’économie du pays, déjà en récession, et considérablement limité la liberté de mouvement de la population.

Le président Cyril Ramaphosa a allégé une première fois le confinement le 1er mai et envisage de l’assouplir une nouvelle fois à la fin du mois, sauf dans les grandes villes.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus  


Sa politique de lutte contre la pandémie suscite de plus en plus de critiques, aussi bien dans l’opposition qui la juge dangereuse pour l’économie et les libertés publiques que parmi la population, qui peste contre l’interdiction des ventes d’alcool et de tabac.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK