Afghanistan: tirs de roquettes près du palais présidentiel à Kaboul

Trois roquettes, dont deux seulement ont explosé, sont tombées mardi matin non loin du palais présidentiel à Kaboul, où de nombreux responsables étaient réunis autour du président afghan Ashraf Ghani à l'occasion de la fête de l'Aïd el Adha, la fête musulmane du Sacrifice, a annoncé le ministère de l'Intérieur.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur Mirwais Stanikzai a indiqué , dans un message envoyé à la presse, qu'aucune victime n'avait été enregistrée dans l'immédiat.

L'attaque n'a pour l'instant pas été revendiquée.

Des journalistes de l'AFP ont entendu vers 08H00 (03H30 GMT) le bruit d'au moins deux roquettes, suivi d'explosions, survolant la "zone verte" ultrafortifiée qui abrite le palais présidentiel et plusieurs ambassades, dont la mission de l'ONU.

Peu après les explosions, le président Ashraf Ghani était visible, s'exprimant en direct à la télévision, en présence de certains des principaux responsables afghans.

Dans une vidéo publiée sur la page officielle de la présidence sur Facebook, on peut entendre le sifflement et l'explosion d'au moins deux roquettes alors que M. Ghani et plusieurs hauts responsables prient, agenouillés dans le jardin du palais.

Le président et la plupart des hommes présents restent impassibles au son des explosions et continuent leur prière, au premier jour de l'Aïd el Adha.

"Les ennemis de l'Afghanistan ont lancé une attaque à la roquette dans divers endroits de Kaboul. Une roquette est tombée derrière la mosquée Eid Gah, la deuxième derrière le centre (commercial) Gulbahar et la troisième près (du parc) de Chaman e Huzori", a précisé M. Stanikzai.

Ces trois zones sont situées dans un rayon d'environ un kilomètre autour du palais présidentiel. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK