Afghanistan : le groupe terroriste Etat islamique revendique l'attaque près de l'aéroport de Kaboul

Des kamikazes du groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont attaqué jeudi la foule des Afghans qui attendaient à l'aéroport de Kaboul dans l'espoir de fuir le nouveau régime taliban, faisant des 13 morts et 18 autres blessés.

Ce premier attentat meurtrier depuis le retour au pouvoir des talibans le 15 août intervient à quelques jours du départ du pays des troupes américaines, prévu le 31 août après 20 ans de guerre infructueuse contre les islamistes.  

La double explosion a tué au moins 13 soldats américains et en a blessé 18 autres, selon le Pentagone.

"Un treizième soldat américain est mort des suites de ses blessures subies lors de l'attentat à Abbey Gate", a indiqué le porte-parole du commandement central de l'armée américaine, le commandant Bill Urban. 

"Le nombre de blessés est désormais de 18", a-t-il ajouté, alors que le précédent bilan faisait état de 12 morts et 15 blessés.

Le régime taliban a lui recensé jusqu'à 20 morts et 52 blessés. Mais d'autres sources évoquent un bilan bien plus lourd.  

Un haut fonctionnaire de santé du gouvernement pré-taliban, qui a requis l'anonymat, a affirmé que le bilan pourrait atteindre 60 morts, chiffre non confirmé par d'autres sources.


►►► À lire aussi : Pourquoi la Belgique met-elle fin aux évacuations depuis l’aéroport de Kaboul ? Les explications du gouvernement


 

Une troisième puissante explosion a été entendue à Kaboul vers minuit, faisant craindre un nouvel attentat. Mais le régime taliban a indiqué peu après qu'elle n'était pas due à une attaque mais à des destructions d'équipements par l'armée américaine à l'aéroport, ce que cette dernière n'a pas confirmé dans l'immédiat.  

Les Etats-Unis, qui s'attendent à ce que les attaques de l'EI "continuent", ont menacé le groupe jihadiste de représailles en Afghanistan après cette attaque menée, selon eux, par deux kamikazes du groupe jihadiste, suivie d'une fusillade.  

En réaction à l'attentat, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé à une réunion du Conseil de sécurité sur l'Afghanistan.  

Poursuite des évacuations

Washington a également annoncé la poursuite des évacuations en cours d'étrangers et d'Afghans qui veulent fuir leur pays, alors que le temps presse à quelques jours de la date butoir du 31 août.

Les Occidentaux ont condamné l'attentat, en soulignant qu'il ne devait pas empêcher la poursuite des évacuations massives, qui ont à ce jour permis de faire partir près de 100.000 personnes.   

Des milliers d'Afghans avaient continué à se masser jeudi à l'aéroport, malgré les avertissements lancés ces dernières heures par les Américains et d'autres pays occidentaux sur un possible "attentat terroriste" à venir.  

Afghanistan : double explosion aux abords de l'aéroport de Kaboul

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK