Afghanistan : le chef des talibans accuse Washington d'entraver le processus de paix

Le chef des talibans a appelé les Etats-Unis à respecter leur accord avec les insurgés, accusant les Américains de mettre en danger le processus de paix en Afghanistan avec notamment leurs frappes aériennes.

Les "attaques de drones, bombardements, raids et tirs d'artillerie pour des raisons injustifiables ne servent les intérêts de personne et n'aident pas à gagner la guerre. Au contraire, ces actions sont contreproductives", a déclaré Haibatullah Akhundzada, arrivé à la tête des insurgés en 2016, dans un rare message écrit à l'occasion de l'Aïd-el-Adha, la fête du Sacrifice.

S'ils ont interrompu leur offensive contre les insurgés depuis la signature de l'accord américano-taliban en février, les États-Unis continuent de mener des frappes aériennes pour défendre les forces afghanes.


A lire aussi : Accord Etats-Unis-Taliban : enfin la paix en Afghanistan ? Trois questions à Nicolas Gosset


Le nombre de frappes n'est cependant pas connu, l'armée américaine ayant officiellement cessé de rendre ces chiffres publics il y a quelques mois.

Les talibans ont eux aussi interrompu leur offensive contre Washington, mais ont intensifié leurs violences contre les forces afghanes à travers le pays.

L'accord américano-taliban prévoit le retrait des troupes étrangères d'Afghanistan d'ici mai 2021 en échange notamment de garanties sécuritaires de la part des insurgés et de l'ouverture de négociations de paix avec Kaboul.

Accord de paix historique entre les États-Unis et les Talibans, sujet JT du 29 février

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK