Afghanistan: Etats-Unis et Talibans signent un accord historique après 18 ans de guerre

Les Etats-Unis et les talibans ont signé samedi à Doha un accord historique, qui doit ouvrir la voie à un retrait des troupes américaines d'Afghanistan et à des négociations de paix inédites, après 18 ans de guerre.

Les Etats-Unis et leurs alliés retireront l'ensemble de leurs troupes d'Afghanistan sous 14 mois si les talibans respectent leurs engagements, selon une déclaration conjointe des gouvernements américain et afghan. 

"D'importants premiers pas vers un processus de paix global"

L'accord signé samedi par les Etats-Unis et les talibans et la déclaration conjointe américano-afghane sur le retrait des troupes américaines sont "d'importants premiers pas vers un processus de paix gloabal" en Afghanistan, estime l'Union européenne.

"L'occasion actuelle de faire la paix ne doit pas être manquée", et l'UE espère que "des négociations organisées et dirigées par les Afghans commenceront sans délai de manière inclusive et dans l'objectif d'une paix durable", a déclaré dans un communiqué le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell.

Les Etats-Unis et les talibans ont signé samedi un accord historique à Doha, ouvrant la voie à un retrait des troupes américaines d'Afghanistan où elles sont présentes depuis fin 2001, en échange d'un arrêt des violences par les insurgés afghans.

Mais pour arriver à faire la paix, cet accord doit être suivi par des pourparlers interafghans, entre les talibans et le gouvernement de Kaboul.

Dialogue entamé

Ce dernier n'était pas directement impliqué dans les négociations ayant mené à l'accord de samedi. Le dialogue entre gouvernement et insurgés doit commencer le 10 mars.

M. Borrell a ajouté que l'UE était prête à apporter son aide à un processus de paix afghan dans lequel "toutes les factions politiques, dont les femmes afghanes, les minorités et la société civile, sont représentées de manière significative".

"Il est essentiel que tous les Afghans se sentent représentés dans le prochain gouvernement et dans les pourparlers de paix. Cela permettrait de répondre aux injustices, notamment dans le contexte du récent processus électoral, et de promouvoir la réconciliation", selon le diplomate européen.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK