Afghanistan: dernières évacuations à Kaboul dans la crainte d'un nouvel attentat

Les évacuations d'étrangers et d'Afghans fuyant le nouveau régime des talibans sont entrées dimanche dans leur dernière ligne droite à l'aéroport de Kaboul, à deux jours du retrait américain prévu et dans la crainte d'un nouvel attentat.

Il reste "300 Américains ou moins" à évacuer d'Afghanistan, a déclaré dimanche le secrétaire d'Etat Antony Blinken sur la chaîne ABC.

Après l'attaque-suicide revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique au Khorasan (EI-K), qui a tué jeudi 13 soldats américains et près d'une centaine d'Afghans parmi les milliers massés devant l'aéroport pour tenter de quitter le pays, le président américain Joe Biden a prévenu qu'une nouvelle attaque imminente y était "très probable".

Depuis le soudain retour au pouvoir des talibans mi-août, après la débâcle de l'armée afghane longtemps soutenue par les Américains et leurs alliés avant que ceux-ci n'amorcent leur retrait, environ 114.400 personnes ont quitté le pays à bord d'avions affrétés notamment par les Occidentaux qui se succèdent sur le tarmac, selon les derniers chiffres de la Maison Blanche.

Le rythme des évacuations a baissé ces derniers jours, à mesure que de nombreux pays européens, dont le Royaume-Uni et la France, annonçaient avoir achevé les leurs, le retrait américain étant prévu le  1 août après 20 années d'une guerre infructueuse contre les talibans.

Ce court délai fait craindre qu'une partie des Afghans qui se disent menacés par les talibans, notamment ceux qui ont travaillé avec des forces ou civils étrangers au cours des deux dernières décennies, ne seront pas évacués.

Sur le même sujet: JT 29/08/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK