Affaire Xavier Dupont de Ligonnès: un suspect arrêté par erreur à Glasgow

Xavier Dupont de Ligonnès : les questions qui se posent au lendemain de l’arrestation d’un suspect
Xavier Dupont de Ligonnès : les questions qui se posent au lendemain de l’arrestation d’un suspect - © THOMAS COEX - AFP

On avait cru à la fin de plus de huit ans de cavale. Vendredi soir, le journal Le Parisien, suivi par l'Agence-France Presse (AFP) annonçaient l'arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès à sa descente d'avion à Glasgow (Ecosse). Aussitôt, plusieurs médias, dont la RTBF, avaient relayé l'information validée par l'AFP. 

Mais ce samedi matin, nouveau coup de théâtre: l'homme arrêté n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès qui a disparu dans la nature après le meurtre en 2011 de sa femme et de ses quatre enfants à Nantes (France). Un test ADN s'est révélé négatif, a-t-on appris samedi de source proche de l'enquête.

Les enquêteurs français disposaient de l'ADN de Xavier Dupont de Ligonnès, ce qui a permis d'effectuer ce test sur l'homme interpellé vendredi à Glasgow, a-t-on ajouté de même source. "Ce test s'est révélé négatif", a-t-on souligné.


►►► À lire aussi : un voisin d'une maison perquisitionnée vendredi soir affirme qu'il y a eu erreur sur la personne


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK