Affaire Pistorius: un témoin a entendu une dispute la nuit de la mort

Oscar Pistorius doit répondre du meurtre de sa petite amie
Oscar Pistorius doit répondre du meurtre de sa petite amie - © AFP PHOTO / STEPHANE DE SAKUTIN

Le procureur Gerrie Nel a contredit la version des faits du champion sud-africain Oscar Pistorius en affirmant mercredi qu'un témoin l'avait entendu se disputer violemment avec sa petite amie Reeva Steenkamp la nuit de la mort de la jeune femme tuée par balles.

Oscar Pistorius avait dit la veille que la soirée s'était bien passée et que le couple s'était endormi après 22H00.

Le sportif affirmait qu'il ne s'était réveillé que peu de temps avant les faits et avait tiré sur la porte des toilettes car il craignait l'intrusion d'un voleur et pensait que sa petite amie était encore au lit.

"La victime était habillée au moment des tirs", a souligné le procureur, ajoutant que l'accusé avait ouvert un "tir délibéré vers le siège des toilettes d'une distance d'1,5 mètre".

"Il a tiré directement sur les toilettes, en direction de la cuvette", a-t-il dit.

Reeva Steenkamp portait un short blanc et un haut noir et était couverte de serviettes au moment où les secours sont arrivés, a-t-il précisé.

"Quand vous ouvrez la porte, le siège des toilettes se trouve à votre gauche. Il faut donc se tourner un peu et tirer en angle pour toucher les toilettes", a précisé l'enquêteur Hilton Botha, qui a présenté un plan des lieux à la cour.

L'enquêteur a expliqué être arrivé à 04H15 du matin jeudi 14 janvier, jour de la Saint Valentin, alors que Reeva Steenkamp était déjà décédée, ce qui est conforme à la version de Pistorius qui avait dit qu'elle était morte dans ses bras.

Il y a eu trois impacts de balle : à la tête à droite au-dessus de l'oreille, au coude droit et à la hanche droite.

L'enquêteur a par ailleurs annoncé que l'accusé serait également poursuivi pour détention illégale de munitions.

"Nous avons trouvé une boîte de calibre 38. Il n'est pas en possession d'une licence pour posséder des 38", a-t-il déclaré.

Plaidant l'accident, la défense demande la libération sous caution de Pistorius, tandis que le ministère public estime qu'il y a eu meurtre avec préméditation.

Belga

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK