Affaire DSK: invité à se retirer, le procureur Cyrus Vance refuse

Le procureur Cyrus Vance (G) le 1er juillet 2011 à New York
2 images
Le procureur Cyrus Vance (G) le 1er juillet 2011 à New York - © Don Emmert (archives AFP)

Le procureur de Manhattan Cyrus Vance a refusé mercredi de se retirer de l'affaire dans laquelle Dominique Strauss-Kahn est accusé de crimes sexuels, comme le réclame l'avocat de la victime présumée selon qui le bureau du procureur serait "responsable" de fuites dans la presse.

"Je vous écris pour le compte de la victime afin de demander le retrait immédiat de votre bureau" de l'affaire DSK, écrit Kenneth Thompson, l'avocat de la femme de chambre de l'hôtel Sofitel de Manhattan qui accuse Dominique Strauss-Kahn, dans une lettre adressée au procureur et consultée mercredi par l'AFP.

"Les habitants de l'Etat de New York ont le droit d'avoir un ministère public équitable et impartial dans un dossier aussi important" et "votre bureau, malheureusement, a montré qu'il était incapable de remplir ces critères", ajoute l'avocat.

"Votre bureau est apparemment responsable de fuites répétées et préjudiciables dans les médias la semaine dernière, qui visaient à discréditer la réputation de la victime, voire, et c'est peut-être le plus grave, à ébranler les charges qui pèsent contre M. Strauss-Kahn", lance Me Thompson.

L'avocat évoque également un "possible conflit d'intérêts" entre l'ancien patron du FMI et le bureau du procureur, ayant pour origine le fait qu'un responsable du bureau du procureur serait marié à l'un des avocats de Dominique Strauss-Kahn.

Le procureur de Manhattan a manifesté son "désaccord profond" avec le contenu de cette lettre et refusé de se retirer de l'affaire. "Toute suggestion selon laquelle ce bureau devrait se retirer est complètement dénuée de fondements", a déclaré Erin M. Duggan, porte-parole du bureau du procureur.

AFP

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK