Affaire Bettencourt: fin des gardes à vue

RTBF
RTBF - © RTBF

Les gardes à vue de quatre proches de Liliane Bettencourt, dont le photographe François-Marie Banier, ont été levées vendredi soir après environ 36 heures d'audition dans le cadre d'une enquête sur des soupçons d'évasion fiscale, a-t-on appris de source judiciaire.

François-Marie Banier, le gestionnaire de la fortune de la milliardaire, héritière des cosmétiques L'Oréal, Patrice de Maistre, ainsi que l'avocat Me Fabrice Goguel et le gérant de l'îlot d'Arros (Seychelles), Carlos Vejarano, étaient entendus depuis jeudi matin par les policiers de la Brigade financière (BF).

Ces derniers enquêtent sous la direction du parquet de Nanterre sur le contenu des enregistrements clandestins de conversations entre Liliane Bettencourt et son entourage.

Me Goguel et François-Mrie Banier et Carlos Vejarano ont quitté les locaux de la BF dans des véhicules séparés.

Aucune indication n'a été donnée de source judiciaire sur les suites de l'enquête et sur un éventuel déferrement des quatre hommes en vue de la désignation d'un juge d'instruction.

A l'issue de ces gardes à vue, plusieurs possibilités s'offrent au parquet : citer directement les quatre hommes devant le tribunal, ouvrir une information judiciaire confiée à un juge d'instruction en vue de leur mise en examen, ou bien les remettre en liberté en attendant la suite des investigations.

Réalisés entre mai 2009 et mai 2010 au domicile de la milliardaire par son ancien majordome, les enregistrements pirates laissent supposer l'existence d'un blanchiment de fraude fiscale, via l'île d'Arros, non déclarée au fisc, et deux comptes en Suisse détenus par Liliane Bettencourt.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK