Accord Fatah-Hamas: Washington "salue l'effort" et souligne l'avancée humanitaire

Dirigeants du Hamas (à gauche) et du Fatah (à droite) ce 12 octobre au Caire
2 images
Dirigeants du Hamas (à gauche) et du Fatah (à droite) ce 12 octobre au Caire - © KHALED DESOUKI - AFP

Les États-Unis vont "suivre de près" l'amélioration de la situation humanitaire à Gaza après l'accord de réconciliation entre le Fatah et le Hamas, a déclaré jeudi le département d'Etat américain. "Nous saluons l'effort" pour que "l'Autorité palestinienne assume pleinement les responsabilités à Gaza", a affirmé la porte-parole du département d'État Heather Nauert devant la presse à Washington.

Elle a toutefois ensuite limité sa réaction à l'aspect humanitaire. "Nous y voyons un pas potentiellement important pour que l'aide humanitaire parvienne à ceux qui vivent là-bas", a-t-elle expliqué. "Nous allons suivre de près ces développements", pour que, "avec l'Autorité palestinienne, Israël et aussi les bailleurs internationaux", on puisse "améliorer la situation humanitaire à Gaza", a-t-elle dit.

Le mouvement islamiste Hamas et son rival palestinien du Fatah ont signé ce jeudi au Caire un accord de réconciliation destiné à mettre fin à une décennie de déchirements.

L'Autorité palestinienne, entité internationalement reconnue supposée préfigurer un État palestinien indépendant, assumera d'ici au 1er décembre "toutes les responsabilités" dans la bande de Gaza, actuellement gouvernée sans partage par le Hamas, ont indiqué les Renseignements égyptiens, qui ont parrainé les négociations.

Mais Israël a rapidement signifié qu'il ne traiterait pas avec un gouvernement d'unité palestinien si celui-ci ne reconnaissait pas Israël et ne désarmait pas le Hamas.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK