Abstention record aux municipales françaises à cause de la pandémie de coronavirus

Abstention record aux municipales françaises à cause de la pandémie de coronavirus
Abstention record aux municipales françaises à cause de la pandémie de coronavirus - © LUDOVIC MARIN - AFP

Le premier tour des élections municipales en France, bouleversé par la pandémie du coronavirus qui a fait 120 morts selon un nouveau bilan, s'est terminé dimanche soir à 20 heures sur un taux d'abstention record, entre 53,5 et 56% selon les estimations des instituts de sondage.

Ces chiffres historiquement élevés dépassent de près de 20 points le précédent record d'abstention de 2014 (36,45%). Une forte interrogation pèse en outre sur la tenue du second tour dimanche prochain, dans un pays où l'épidémie n'en est qu'à ses débuts, selon tous les spécialistes. De nouveaux chiffres publiés dimanche soir font état de 5.400 cas dont 120 morts. 

La tenue de ces élections, où quelque 47,7 millions d'électeurs sont appelés à élire leurs maires et conseils municipaux, a été maintenue malgré la quasi mise à l'arrêt du pays décidée par le gouvernement, et l'enjeu du scrutin a été totalement éclipsé par la crise sanitaire.


►►► À lire aussi: Les élections municipales s'annoncent compliquées pour Emmanuel Macron


Les premiers résultats ont commencé à tomber dimanche soir. Le Premier ministre Edouard Philippe, candidat au Havre (ouest), était en tête avec 43% devant son adversaire communiste Lecoq.

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a été élu au premier tour à Tourcoing, dans le nord.

A Lille, la grande métropole du nord, la socialiste Martine Aubry arrivait en tête (30%) devant les candidats écologiste et du parti présidentiel.

Journal télévisé du 15/03/2020