A l'agenda de Macron: former un gouvernement et remporter les législatives de juin

Déclaré vainqueur du second tour de l'élection présidentielle de dimanche, Emmanuel Macron deviendra le huitième président de la Ve République dimanche prochain. Le scrutin à peine remporté, de nombreuses échéances s'annoncent pour le nouveau chef de l'Etat, qui doit notamment préparer la bataille pour les législatives.

Les résultats officiels du scrutin seront proclamés mercredi à 17h30. Emmanuel Macron doit être investi à la magistrature suprême avant le dimanche 14 mai à minuit, le mandat de François Hollande prenant fin à ce moment.

A peine le temps de fêter sa victoire, Emmanuel Macron endosse déjà le costume présidentiel. Il sera aux côtés de François Hollande, pour assister aux cérémonies du 8 mai et raviver la flamme du Soldat Inconnu. C'est le président sortant qui l'a invité comme Nicolas Sarkozy l'avait fait il y a 5 ans.

Au plan international, Emmanuel Macron se rendra à Berlin pour sa première visite à l'étranger. C’est ce qu’a indiqué lundi la députée européenne Sylvie Goulard sur CNews sans préciser de date. Dimanche soir, le président élu et la chancelière allemande Angela Merkel avaient déjà eu un échange téléphonique  qualifié de "très chaleureux".

Un Premier ministre dimanche ou lundi

Très vite, le nouveau président devra s'atteler à plusieurs tâches. Il devra, avant tout, former son équipe gouvernementale. Emmanuel Macron avait dit il y a quelques jours avoir une idée du nom de son futur premier ministre. Il a aussi précisé qu'il réunira un gouvernement réduit.

Il devrait le nommer dimanche ou lundi. François Bayrou, Jean-Yves Le Drian, Gérard Collomb ou Sylvie Goulard figureraient parmi les favoris pour devenir le prochain locataire de l'hôtel de Matignon. Mais une équipe, c'est plus qu'un Premier ministre.

Emmanuel Macron au soir du 07 mai, dans la cour du palais du Louvre:

Deux dates essentielles

Mais dans l’agenda présidentiel, il y a surtout ces deux dates, les 11 et 18 juin. Les élections législatives en France doivent lui permettre de transformer son premier essai réussi. Une tâche immense a reconnu Emmanuel Macron dimanche soir. Car l'avenir du nouveau gouvernement dépendra des résultats des élections de juin. L'exécutif doit en effet obtenir le soutien du Parlement. 15 jours à peine pour convaincre.

Le doute subsiste quant à la capacité du président élu à obtenir une majorité absolue à l'Assemblée nationale derrière son mouvement En marche! Sur les plateaux de télévision, les caciques des principales formations politiques françaises appelaient leurs soutiens à se mobiliser pour cette nouvelle élection afin de directement s'opposer au nouveau président.

La campagne a commencé dimanche soir

Mais dès dimanche soir lors de son discours sur l’Esplanade du Louvre, Emmanuel Macron était déjà en campagne: "Cette majorité de changement, le pays y aspire et c’est ce qu’il mérite. Cette majorité de changement, c’est cela que j’attends de vous dans 6 semaines. Car j’aurai encore et encore besoin de vous."

Et Emmanuel Macron aura bien besoin de ses supporters. Car en face, Marine Le Pen, promet déjà la confrontation, tandis que Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France Insoumise, a promis d’affronter le président sur le terrain de la gauche.

 

>>> A lire aussi:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK