A Hong Kong, le mouvement pro-démocratie compte galvaniser les foules malgré les violences

A Hong Kong, le mouvement pro-démocratie compte galvaniser les foules malgré les violences
2 images
A Hong Kong, le mouvement pro-démocratie compte galvaniser les foules malgré les violences - © MANAN VATSYAYANA - AFP

Au lendemain d'une veillée pacifique, le mouvement pro-démocratie hongkongais tente à nouveau de galvaniser les foules après avoir été critiqué pour les violences survenues cette semaine à l'aéroport, sur fond de menace d'intervention chinoise.

Des manifestants ont appelé à des rassemblements samedi à Hung Hom et To Kwa Wan, quartiers du front de mer prisés des touristes venant de Chine continentale, deux manifestations qui n'ont pas été autorisées.

Mais la principale manifestation du week-end est attendue dimanche, véritable test de la détermination des militants pro-démocratie comme de celle des autorités pro-Pékin.

Le peuple hongkongais ne peut pas être battu

"La marche de dimanche devrait encore rassembler un million de personnes. Le peuple hongkongais ne peut pas être battu", a déclaré sur Facebook la députée prodémocratie Claudia Mo.

L'appel a été lancé par le Front civil des droits de l'homme, organisation non violente à l'origine des manifestations géantes de juin et juillet.

La police a donné son feu vert au rassemblement dans un grand parc de l'île de Hong Kong, mais a interdit aux manifestants de défiler dans la rue. Ce genre d'interdiction a presque systématiquement été ignoré par les manifestants ces dernières semaines, donnant lieu à des heurts avec les forces de l'ordre.

L'ex-colonie britannique vit depuis début juin sa pire crise politique depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, avec des manifestations quasi quotidiennes.

Hong Kong : la banderole de paix du Spiderman français (16/08/2019)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK