A Belfast, les "murs de la paix" séparent encore catholiques et protestants

A Belfast, les "murs de la paix" grandissent et opposent toujours catholiques et protestants
A Belfast, les "murs de la paix" grandissent et opposent toujours catholiques et protestants - © EPA

Le 10 avril 1998, il y a quinze ans, le gouvernement britannique accompagné des "unionistes" protestants signait "l'accord de Vendredi saint" avec les républicains catholiques. Ils mettaient fin à une guerre de trente ans et laissaient espérer un apaisement entre les deux communautés. Comme le montre un reportage du Monde, les tensions sont encore vives aux pieds des "murs de la paix".

Les "murs de la paix" portent mal leur nom à Belfast. Comme indiqué dans ce reportage du Monde"certains d'entre eux ont même été construits au cours de la dernière décennie, d'autres ont été rehaussés de quelques mètres."

Pas de doute, "l'accord de Vendredi saint" signé il y a quinze ans n'a pas suffi à apaiser les tensions entre catholiques et protestants. Et ces murs ne donnent la paix à leurs riverains que parce qu'ils les abritent des jets pierres et autres projectiles de fauteurs de trouble.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK