752 nouvelles entreprises de robotique en un an: au Danemark, les enfants apprennent le codage dès 4 ans

Les robots finiront-ils un jour par remplacer les employés ? On n'y est pas encore, mais au Danemark, la technologie robotique est tellement avancée qu'elle serait capable de compenser le travail effectué par 1 million de temps plein. Pour se préparer aux futures conditions de travail en compagnie d'un robot, les élèves apprennent dès le plus jeune âge la programmation et le codage.

Ainsi, les élèves de l'école d'Odance ont parfaitement adopté Kubo, un petit robot à l'apparence joviale, à qui les élèves dictent ce qu'il doit faire, grâce à ces cartes munies de circuits électroniques.

En plus de permettre l'apprentissage des mathématiques, de la grammaire ou encore la musique, Kubo permet d'apprendre la logique du codage à des enfants de 4 à 10 ans.

"Les élèves ont besoin d'un apprentissage basique du codage et de la robotique. Parce que plus tard, quand ils travailleront, ils devront le faire avec des robots".

Aujourd'hui au Danemark, la robotique et les nouvelles technologies sont entrées dans le quotidien de la moitié des travailleurs. Principalement présents dans l'industrie, les robots pourraient se déployer dans les autres secteurs aussi, comme l'éducation, le management ou encore la vente.

"Si on veut continuer de produire des talents qui peuvent créer nos futurs robots et de nouvelles entreprises, nous devons commencer dès l'école primaire. Nous devons apprendre à nos enfants comment parler couramment le langage digital et leur offrir une compréhension du codage et des nouvelles technologies".

L'année passée au Danemark, 752 nouvelles entreprises ont ainsi vu le jour dans l'industrie robotique. C'est une évolution plus importante que dans des pays comme le Japon, la Corée du Sud ou encore les Etats-Unis.

Le Danemark mise sur la nouvelle génération pour acquérir les compétences et le savoir faire nécessaires afin de devenir leader dans l'industrie robotique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK