7000 des 81000 soldats américains en Europe vont quitter leurs positions

C'est ce qu'a affirmé jeudi le secrétaire à la Défense Leon Panetta.

Le Pentagone va retirer deux des quatre brigades de combat de l'armée de terre basées en Europe, soit environ 7000 hommes, a déclaré Leon Panetta à l'AFPS, l'agence de presse dépendant du Pentagone, une information confirmée à l'AFP par le porte-parole du Pentagone, George Little.

Ces brigades de combat, fortes chacune d'environ 3500 hommes de l'armée de Terre (US Army) et dont la localisation n'a pas été précisée, seront remplacées par des rotations de différentes unités, a précisé le chef du Pentagone à l'AFPS.

A budget réduit nouvelle stratégie

Cette mesure s'inscrit dans le cadre de la nouvelle stratégie américaine de défense présentée le 5 janvier par le président Barack Obama. Celle-ci prévoit que la priorité stratégique soit donnée à la région Asie-Pacifique et au Moyen Orient et que la présence militaire en Europe est amenée à "évoluer" selon le document présentant la stratégie.

Cette stratégie est le reflet de la cure d'austérité qui va frapper le Pentagone au cours des dix prochaines années et qui doit trouver 487 milliards de dollars d'économies.

"Le ministre et d'autres hauts responsables du ministère ont mené d'étroites consultations avec nos alliés européens à propos de notre nouvelle direction stratégique. Nos engagements pour la sécurité de l'Europe et pour l'Otan restent entiers", a affirmé George Little.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK