6,1 millions de dollars: levée de fonds record pour le candidat démocrate Beto O'Rourke pour son premier jour de campagne

C'est la nouvelle étoile montante du Parti démocrate. Beto O'Rourke sera bien en lice pour la présidentielle américaine de 2020. Le jeune candidat qui s'était fait remarquer lors de sa campagne pour l'élection sénatoriale au Texas fin 2018, campagne perdue de peu face à Ted Cruz, vient de lever 6.1 millions de dollars, pour son premier jour de campagne seulement. A titre comparatif et comme le rapporte NBC, Bernie Sanders n'avait réussi à lever "que" 5.9 millions de dollars pour son premier jour, déjà un record au moment des faits.

"En seulement 24 heures, les Américains à travers tout le pays se sont réunis pour prouver qu’il était possible de mener une véritable campagne populaire pour la présidence, une campagne par et pour nous tous, et qui ne correspond pas aux PAC (NDLR: Les comités d'action politique), aux entreprises et aux intérêts particuliers", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Durant sa campagne pour lever des fonds, Beto O'Rourke a fait savoir qu'il avait collecté de l'argent provenant de tous les états du pays avant midi, le jour même de sa déclaration de candidature. Le jeune texan semble déjà jouir d'une importante popularité et une notoriété médiatique qui pourraient se révéler déterminante dans les prochaines semaines. 

Nouveau phénomène

Agé de 46 ans seulement, Beto O'Rourke s'est lancé dans la course à la Maison Blanche pour 2020 mais devra d'abord passer par la primaire du Parti démocrate où ses adversaires se nommeront Bernie Sanders ou encore Elizabeth Warren. Ils sont pour le moment 14 candidats avec lui, à briguer l'investiture démocrate.

Avec son profil atypique, cet ancien musicien dans un groupe de punk rock et diplômé de littérature à l’université Columbia de New York, sera peut-être l'un des grands espoirs d'un parti démocrate dominé par les septuagénaires. 

Ce natif d'El Paso s'est régulièrement opposé à Trump, qualifiant par exemple son mur de "raciste" ou sa rhétorique de "dangereuse". L'actuel président américain l'avait par ailleurs traité de "poids plume" et de "gauchiste radical qui plaide pour des frontières ouvertes".

Parfois comparé à Robert F. Kennedy, le frère de JFK, pour son apparence physique, son énergie et son charisme, "Beto" comme le surnomment ses partisans, est également apprécié par Barack Obama.

L'ancien président s'est d'ailleurs montré plutôt enthousiaste à l'idée de sa candidature. Dans une interview accordée au Washington Post, il avait notamment déclaré: "Ce que j'ai le plus aimé, c'est que sa campagne n'a pas donné l'impression d'être constamment guidée par les sondages, on avait l'impression qu'il basait ses prises de position sur ses convictions."

O'Rourke débutera son premier voyage de campagne dans le Michigan, le Wisconsin, l'Ohio et la Pennsylvanie cette semaine après un week-end de trois jours dans l'Iowa. Malgré sa faible expérience en politique, Beto O' Rourke devrait toutefois secouer la primaire du parti démocrate avant, qui sait, le reste de la campagne.

Beto O'Rourke on Twitter

I am running to serve you as the next president. The challenges we face are the greatest in living memory. No one person can meet them on their own. Only this country can do that, and only if we build a movement that includes all of us.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK