5G en France : le ministre Bruno Le Maire défend son déploiement sans "retard"

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à Berlin, le 11 septembre 2020, à l'occasion d'une réunion informelle des ministres européens des Finances
Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire à Berlin, le 11 septembre 2020, à l'occasion d'une réunion informelle des ministres européens des Finances - © Kay Nietfeld

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a défendu lundi le déploiement de la 5G en France, estimant que ce serait "une erreur dramatique" de ne pas le faire, au lendemain de la demande de moratoire de 70 élus de gauche et écologiste.

"C'est indispensable que nous déployions la 5G. On ne va pas faire ce cadeau à nos adversaires ou à nos rivaux économiques de prendre du retard sur le déploiement de la 5G", a déclaré M. Le Maire sur France 2. "Ce serait une erreur dramatique pour le pays. Ca nous priverait d'avancées en matière médicale, de gestion des flux d'énergie, de gestion des transports", a-t-il défendu.


A lire aussi Cinq opérateurs autorisés à utiliser provisoirement la 5G dès le 1er août


Près de 70 élus de gauche et écologistes, parmi lesquels Jean-Luc Mélenchon, Yannick Jadot ou la maire de Marseille Michèle Rubirola, ont demandé dans une tribune publiée dimanche un moratoire sur le déploiement de la 5G. L'attribution des fréquences de cette technologie mobile doit débuter à la fin du mois en France.

"Ce serait un retour en arrière pour la France et moi je préfère la France en avant, conquérante, qui réussit économiquement, que la France fossilisée qui ne bouge pas (...), cette France qui vous dit qu'il ne faut plus de sapin de Noël parce que ça fait un sapin mort dans la mairie", a encore répondu le ministre de l'Economie, allusion à la volonté du maire écologiste de Bordeaux de supprimer le sapin de Noël installé traditionnellement dans le centre-ville.


►►► À lire aussi : Pour les opposants à la 5G, connaître l’emplacement des antennes est une nécessité


 

"Les clés de l'info" sur la 5G dans notre journal télévisé du 16 juillet dernier

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK