Un cinquième mandat pour Benjamin Netanyahu, "une mauvaise nouvelle pour la Palestine"

Nabil Shaath: "Benjamin Netanyahou est l'homme qui a détruit le processus de paix, avec le soutien de Monsieur Trump."
Nabil Shaath: "Benjamin Netanyahou est l'homme qui a détruit le processus de paix, avec le soutien de Monsieur Trump." - © D.F.

Le Premier ministre sortant, Benjamin Netanyahu, a remporté les élections législatives israéliennes. Il devrait rempiler pour un cinquième mandat à la tête de l’Israël: le jeu des alliances avec des partis de droite, ultra-orthodoxes et d'extrême-droite doit permettre son maintien au pouvoir.

Les responsables palestiniens n'attendaient pas de vrai changement dans leurs relations avec Israël. La RTBF a posé la question à Nabil Shaath, le conseiller diplomatique du président de l'autorité palestinienne Mahmoud Abbas. "Monsieur Netanyahu est une mauvaise nouvelle pour la Palestine", débute d’emblée le responsable. "Cet homme incarne les colonies, leur expansion, l'annexion de nos terres et de Jérusalem. Il incarne l'annihilation de nos rêves, de nos aspirations, de nos droits pour l'avenir. C'est l'homme qui a détruit le processus de paix, avec le soutien de Monsieur Trump. Voilà pourquoi, il n'est pas du tout une bonne nouvelle."

Nabil Shaath ne se serait pas réjoui pour autant si son adversaire, Benny Gantz, avait remporté le suffrage: "nous ne savons pas grand-chose de Monsieur Gantz. À première vue, il ne semblait pas y avoir de différences notables entre leurs attitudes. Malheureusement, la gauche en Israël n'existe plus. Ce pays est gouverné aujourd'hui par l'extrême droite. Donc, il n'y a pas beaucoup de différences entre Monsieur Gantz et Monsieur Netanyahu", conclut Nabil Shaath au micro de Daniel Fontaine, notre envoyé spécial en Israël.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK