50 ans de Woodstock: le festival anniversaire annulé

Cela devait être un grand concert anniversaire, pour fêter les 50 ans du mythique festival de Woodstock. Mais la grande fête n’aura pas lieu : l’événement est annulé après une multitude de rebondissements, entre défections et changements de site pour accueillir les concerts.

"Nous sommes tristes qu’une série de revers imprévus ait rendu impossible d’organiser le festival que nous avions imaginé", a déclaré, dans un communiqué, Michael Lang, qui était déjà de l’aventure du premier Woodstock.

Le 25 juillet, les organisateurs avaient annoncé un nouveau lieu, le Merriweather Pavilion, à Columbia, dans le Maryland, après s’être vus refuser, à plusieurs reprises, l’autorisation d’installer l’événement à Vernon, dans le nord de l’Etat de New York.

L’organisation en charge du festival du cinquantenaire, qui devait se tenir du 16 au 18 août, avait initialement choisi Watkins Glen, dans le nord de l’Etat de New York, à environ 230 km du site d’origine, situé à Bethel, à l’extrême sud-ouest de l’Etat. Mais le lieu choisi semblait sous-dimensionné par rapport aux ambitions du festival, qui annonçait 150.000 spectateurs quand la société de production prestataire affirmait qu’il était impossible de viser plus de 65.000.

L’organisation n’a, par ailleurs, jamais pu obtenir le permis nécessaire à la tenue du festival sur cet ancien circuit de Formule 1, dont les propriétaires ont fini par demander l’annulation du contrat. La bérézina.

Désistements et problèmes financiers

Outre la longue incertitude autour du lieu qui allait accueillir les concerts, l’organisation a également connu des difficultés de financement et tout simplement d’affiche.

On annonçait la venue de Jay-Z, Miley Cyrus, les Killers, Dead and Company, Santana (qui était déjà là en 1969) et des dizaines d’autres artistes. Mais la plupart ont finalement refusé de participer au festival lorsque les organisateurs ont voulu déplacer le festival au Merriweather Pavillon, un lieu que beaucoup ont jugé trop petit (d’une capacité de 30.000 personnes) pour un tel anniversaire. Ils avaient pourtant déjà été payés.

Par ailleurs, le principal partenaire financier du projet, Amplifi Live, filiale du groupe japonais Dentsu, s’est retiré du projet, emportant avec lui les 18 millions de dollars qu’il y avait initialement investi. La société de production prestataire, Superfly, s’est elle aussi désengagée, s’interrogeant sur la faisabilité du projet.

Pour le premier Woodstock, du 15 au 18 août 1969, environ un demi-million de personnes avaient fait le déplacement pour ce qui reste, un demi-siècle plus tard, comme l’événement culturel le plus marquant de la culture hippie des années 60 et 70.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK