Retour de Belges détenus en Israël, la Belgique attend des explications

38 militants pro-palestiniens belges restent détenus en Israël
38 militants pro-palestiniens belges restent détenus en Israël - © Olivier Weiken (EPA)

Vingt-deux des quarante Belges, militants pro-palestiniens détenus en Israël sont sur le chemin du retour. Comme d'autres manifestants, ils voulaient se rendre en Cisjordanie mais Israël leur refuse l'accès au territoire sans motiver, pour le moment, leur enfermement.

Ce dimanche matin, il restait 38 Belges retenus en Israël. Ils sont dans deux centres de détention, l'un à Tel-Aviv, l'autre à Beer-Sheva. Parmi eux, il y a cinq jeunes filles mineures. Vingt autres détenus belges de la prison de Beer-Sheva sont également sur le chemin du retour. 

Selon les Affaires étrangères, les manifestants sont en transit vers l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv. Ils y embarqueront sur un vol Lufthansa à destination de la Belgique, avec une escale en Allemagne. Ils arriveront dimanche soir en Belgique.

Seize Belges sont également détenus à la prison de Ramleh (Tel Aviv). Ce groupe recevra une deuxième visite consulaire dimanche, assurent les Affaires étrangères.

La Belgique attend des explications. Patrick De Boeck, porte-parole des Affaires étrangères explique qu'il "attend des éclaircissements de la part des autorités israéliennes des charges qui pèsent contre eux". "On peut présumer que dans la plupart des cas ils estiment que ces personnes posent un problème de sécurité ou que l'on craint qu'ils puissent troubler l'ordre public". 

L'ambassade belge à Tel-Aviv a pu rencontrer les détenus belges. Ils sont correctement traités. Certains contestent l'interdiction d'entrer sur le territoire israélien, d'autres n'ont pas encore pris attitude. 

D'autres manifestants de la cause palestinienne venant d'autres pays d'Europe se sont aussi vu refuser l'entrée en Israël malgré des visas en règle. Tous ces militants voulaient participer à l'opération "Bienvenue en Palestine" contre le blocage de la bande de Gaza.

A. Meeus et Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK