37 000 déplacés dans l'est du Congo suite à des combats

"Nous sommes à 37 000 déplacés (recensés), éparpillés un peu partout dans la région, notamment dans les localités de Oïcha et Eringeti, un peu plus au nord de Beni", chef-lieu du territoire du même nom dans la province du Nord-Kivu, a affirmé à l'AFP un responsable du HCR en RDC, sous couvert d'anonymat.

Ces déplacés fuient des combats entre les rebelles de l'armée de libération de l'Ouganda (ADF/NALU) et les Forces armées de la RDC (FARDC), qui ont lancé une offensive le 26 juin.

En début de semaine, le nombre de déplacés était estimé par l'ONU à quelque 20 000, dans une zone non loin de la frontière avec l'Ouganda.

"Nous sommes en train de prendre les dispositions pour leur apporter l'assistance nécessaire", a ajouté le responsable du HCR.

Un porte-parole des FARDC, le major Sylvain Ekenge, a confirmé la poursuite des opérations militaires vers les massifs du Ruwenzori, qui s'étendent de part et d'autre de la frontière RDC/Ouganda, et où les rebelles se seraient retranchés, selon lui.

 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK