2021, l'année de l'espace où la Chine veut prendre sa place

2021 s’annonce comme une grande année pour l’aventure humaine spatiale : trois sondes (américaine, chinoise et arabe) arriveront en orbite de Mars entre fin février et début avril. La Chine et les Etats-Unis vont ensuite lancer chacun à leur tour, leur rover (robot mobile téléguidé) sur le sol martien. En mars, , la fusée d’Elon Musk "Crew Dragon" repartira vers la Station spatiale internationale avec, à son bord, l’astronaute français, Thomas Pesquet . Et la Chine va commencer à assembler les pièces de sa future station spatiale en orbite de la terre. Enfin,  l’acteur Tom Cruise et le réalisateur Doug Liman vont tourner un film à bord de la station spatiale internationale. 

Une concurrence technologique entre Chine et USA

En février, trois sondes spatiales atteindront leur objectif: la planète Mars. Une chinoise, une américaine et une des Emirats arabes unis. Al Amal, l'espoir en arabe, restera en orbite et étudiera l'atmosphère de la planète rouge. Mais les deux autres ont à leur bord un rover. La Nasa vivra sept minutes d’angoisse le 18 février prochain au moment de l’amarsissage de Perseverance. Plusieurs centaines de kilos de haute technologie seront suspendus à un fil et à une précision d’horlogerie suisse. Une mission qui sera très suivie par les membres de la Mars Society Belgium.

L' arrivée sur Mars presque en direct

"Nous pourrons suivre grâce à des caméras embarquées à bord de Perseverence et nous pourrons nous y connecter", raconte Pierre-Emmanuel Paulis, président de cette association de passionnés, "et suivre chaque étape en léger différé de 20 minutes". On peut supposer que les Chinois en feront autant mais ils le feront plus discrètement et plus tard en avril. "Les chinois continuent leur programme d'exploration spatiale" explique Emmanuel Jehin, astrophysicien à l'Université de Liège, "avec la pose, sur mars d'un petit rover qui va se déplacer sur Mars. Il y a deux ans, les Chinois ont déjà placé un rover sur la face cachée de la lune."  

L'homme le plus riche du monde se paie l'ISS

La Chine multiplie ses objectifs et se pose en concurrent direct de l'ISS, en construisant sa propre station spatiale.  "C'est une mission purement chinoise. Les Chinois ont des objectifs spatiaux très importants, analyse Emmanuel Jehin. Pendant que les chinois assembleront leur mikado en orbite de la terre, la station spatiale internationale accueillera en mars une nouvelle équipe d'astronautes, dont le français Thomas Pesquet. Il voyagera cette fois à bord de la capsule Crew Dragon de la société privée space X d'Elon Musk. En novembre, la station accueillera deux touristes: l'acteur américain Tom Cruise et le réalisateur Doug Liman. Aucune information n'a filtré sur le scénario du film qui y sera tourné.  

 

 

 


 

Extrait du JT de 19H00 du 9 janvier 2021 :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK