20 morts et 26 blessés dans une fusillade au Texas, un suspect placé en détention

Hier soir, les Etats-Unis ont, une nouvelle fois, été touchés par une fusillade particulièrement meurtrière. Un dernier bilan fait état de 20 morts et de 26 blessés. Parmi les 20 victimes, trois sont des ressortissants mexicains.

Un homme armé d’un fusil a fait feu dans un centre commercial d’El Paso, au Texas. "C’est une tragédie, je suis sous le choc", a déclaré le maire d’El Paso, Dee Margo. D’après les premiers éléments fournis par les enquêteurs, il s’agirait d’un crime de haine. Aux Etats-Unis, cela désigne une attaque ciblée, contre une ou plusieurs personnes en raison de certaines caractéristiques. Cela peut être la couleur de peau, l’origine ou la religion.

La peine de mort sera requise à l'encontre de l'auteur de la fusillade a fait savoir dimanche le procureur de district d'El Paso, Jaime Esparza.

 

"Comme des feux d’artifice"

La fusillade a commencé en fin de matinée près d’un supermarché Walmart.

Une femme, qui venait faire ses courses dans un supermarché Walmart, a expliqué sur Fox News avoir entendu "comme des feux d’artifice" alors qu’elle cherchait une place de parking.

"Je me suis dirigée vers la sortie", a poursuivi cette témoin prénommée Vanessa. "J’ai vu un homme avec un T-shirt noir et un pantalon camouflage qui portait ce qui m’a semblé être un fusil. Il visait les gens et tirait directement sur eux. J’en ai vu trois ou quatre tomber par terre", a-t-elle poursuivi.

Les télévisions américaines montraient les forces de l’ordre déployées sur la zone.

Trump informé

Vers 11h00 (17h00 GMT), la police d’El Paso a appelé la population à rester à l’écart de la zone : "Alerte fusillade, restez loin de la galerie de Cielo Vista", a-t-elle tweeté, en déployant d’importants renforts sur les lieux.

L’agence fédérale chargée du contrôle des armes, des explosifs, du tabac et de l’alcool (ATF) de Dallas a annoncé se rendre sur les lieux pour prêter main-forte. Les secours étaient également sur place.

En début d’après-midi, la situation semblait sous contrôle, mais les forces de l’ordre continuaient à ratisser la zone pour s’assurer qu’il ne restait pas de tireur.

Le président Donald Trump a été informé de la situation et a échangé avec son ministre de la Justice Bill Barr et le gouverneur du Texas Greg Abbott, a fait savoir la Maison Blanche.

"Aujourd’hui, la population d’El Paso a été atteinte par un acte violence haineux et insensé", a déploré dans un communiqué le gouverneur.

"Je pense à El Paso et je voudrais que vous y pensiez", a de son côté déclaré, très ému, le candidat à la primaire démocrate Beto O’Rourke, originaire de cette ville.

Les États-Unis sont régulièrement endeuillés par des fusillades dans des lieux de culte, des écoles, des commerces. Le port d’armes est légal dans ce pays.

Deux personnes ont été tuées et un policier blessé mardi dans un supermarché de la chaîne Walmart dans le Mississippi.

Dimanche, trois personnes, dont un garçon de six ans, ont été tuées lorsqu’un tireur de 19 ans a ouvert le feu lors d’un festival de gastronomie à Gilroy en Californie, au sud de San Francisco.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK