14 combattants de Boko Haram tués lors d'une opération de l'armée nigériane

14 combattants de Boko Haram tués lors d'une opération de l'armée nigériane
14 combattants de Boko Haram tués lors d'une opération de l'armée nigériane - © AUDU MARTE - AFP

L'armée nigériane a tué 14 combattants du groupe islamiste Boko Haram au cours d'une opération visant à libérer des civils kidnappés la veille dans le nord-est du Nigeria. Vingt-et-un otages ont été secourus, a affirmé une source militaire.

D'après le brigadier général, Texas Chukwu, les civils avaient été enlevés mercredi lors de l'attaque surprise d'un bus par Boko Haram dans la localité de Pulka, dans l'Etat de Borno.

Les assaillants avaient emmené leurs otages dans le village voisin d'Amdaga Madachi, où l'armée les a assiégés jeudi, tuant 14 islamistes. Vingt-et-une personnes, parmi lesquelles se trouvaient 11 enfants, six femmes et quatre hommes, ont pu être sauvées, a ajouté le brigadier, sans préciser si tous les captifs avaient pu être libérés, ni s'il y avait eu des victimes dans les rangs de l'armée.

Le Nigeria livre une bataille sans merci au groupe terroriste islamiste Boko Haram, principalement actif dans le nord-est du pays, mais aussi au Tchad, au Niger et au Cameroun. Depuis 2009, le groupe, qui se réclame du fondamentalisme sunnite, a fait des dizaines de milliers de morts et contraint quelque 2,5 millions de personnes à quitter leur foyer. Son objectif est d'imposer une interprétation stricte de la charia.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK