13 nouveaux Cardinaux à la bordure de l’Eglise

Pour la septième fois, le pape François invite des membres de son Eglise à rejoindre les rangs des cardinaux. Pour Gabriel Ringlet, écrivain et théologien, le rôle de cardinal est primordial. "Il est un conseiller très précieux du pape. Il fait partie de son équipe rapprochée sur le plan affectif et fraternel. Les cardinaux représentent la sensibilité de l’Église catholique mondiale."

 

Des profils atypiques

Cette fois, le pape François a choisi 13 nouveaux cardinaux, dont 6 Italiens. Ce qui est plutôt classique contrairement à leurs profils atypiques. Les Italiens choisis sont peu conventionnels. On retrouve un curé de Rome, Mgr Enrico Feroci, le frère franciscain, père Mauro Gambetti et Mgr Augusto Paolo Lojudice, très proche des migrants et tziganes. "Même en Italie, ces profils sortent des sentiers battus" d’après Gabriel Ringlet.

Les autres cardinaux viennent du monde entier. On retrouve notamment, Mgr Wilton Daniel Gregory, premier cardinal afro-américain. Au Chili, Mgr Celestino Aos Braco s’est toujours placé comme un résistant alors que la situation dans son pays était difficile. Il se battait contre les violences sexuelles à l’intérieur de l’Eglise. Le Pape François renverse la situation et le nomme cardinal.

Pour Gabriel Ringlet, le Pape François met l’accent sur la périphérie dans tous les sens du terme. "Ce n’est pas seulement le bout du monde ou la bordure de l’église. Même à l’intérieur du système catholique classique, le pape casse le jeu habituel."

" La griffe François "

Pour Gabriel Ringlet, ces choix affirment encore le combat du pape François. "Il faut souligner son courage. Il est rare d’être capable de rénover sa propre institution de l’intérieur." D’après le spécialiste, le souverain pontife est en train de préparer l’élection de son successeur. Il le veut à son image. "Son courage sur les questions non ecclésiales me frappe. L’écologie, l’accueil des migrants. Ce sont de grands dossiers qui vont devenir de plus en plus importants. Le pape devient une figure de ces combats".

 

Cette cérémonie se déroulera demain dans un contexte particulier. Une centaine de personnes seront présentes sur place, masquées. Les autres pourront suivre la célébration virtuellement. Pour Gabriel Ringlet, c’est encore plus universel. Tous les cardinaux du monde seront réunis à travers un écran. Chaque nouvel élu recevra son chapeau cardinalice et son bel anneau. Mais aucun baiser fraternel ne sera échangé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK