10 ans d'insurrection islamiste du groupe Boko Haram

10 ans d’insurrection islamiste du groupe Boko Haram
10 ans d’insurrection islamiste du groupe Boko Haram - © AFP

C’était, il y a 10 ans, jour pour jour. Dans la nuit du 26 au 27 juillet 2009, le groupe djihadiste Boko Haram menait sa première attaque d’envergure dans le nord est du Nigéria. Au total, plus d’un millier de personnes sont mortes en moins d’une semaine suite à des affrontements avec les forces de sécurité. Il faudra attendre 2014 pour que la nébuleuse djihadiste se révèle aux yeux du monde, après l’enlèvement de 276 jeunes filles.

Ce jour-là, des hommes armés prennent d’assaut l’internat des lycéennes. Ils les forcent à monter dans leur véhicule. Dans la cohue, 57 jeunes filles parviennent à fuir. L’affaire suscite des manifestations au Nigéria, et gagne le monde entier, de la Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, à l’actrice Angelina Jolie. Le slogan "Bring back our girls", traduit par "Rendez nous nos filles" est partagé plus de deux millions de fois. Depuis l’enlèvement, 107 jeunes filles ont réussi à s’échapper ou ont été libérées après des négociations. Pour les autres centaines lycéennes, il est difficile de connaître leur sort. Le retentissement de l’affaire a en tout cas conforté les partisans de la secte islamiste dans leur stratégie d’enlèvement.

Cette semaine, un groupe proche de Boko Haram diffusait la vidéo de 6 personnes présentées comme des employés de l’ONG Action contre la faim kidnappée quelques jours plus tôt.

Sujet JT datant de 2015:

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK