Washington annonce de nouvelles mesures pour isoler financièrement la Corée du Nord

Vue du bâtiment du Trésor américain en août 2011 à Washington D.C.
Vue du bâtiment du Trésor américain en août 2011 à Washington D.C. - © MICHAEL REYNOLDS - BELGAIMAGE

Les États-Unis ont annoncé mercredi de nouvelles sanctions visant à restreindre encore davantage l'accès de la Corée du Nord au système financier international en raison de la "menace" posée par le régime communiste.

Une fois finalisées, ces mesures prises par le Trésor des États-Unis désigneraient le régime de Pyongyang comme un foyer de blanchiment d'argent et limiteraient drastiquement la possibilité pour des établissements financiers étrangers de mener des transactions avec ce pays.

"L'action prise aujourd'hui est une étape supplémentaire visant à couper les liens bancaires avec la Corée du Nord et nous attendons de tous les gouvernements et autorités financières qu'ils fassent de même", a indiqué Adam Szubin, sous-secrétaire au Trésor en charge de la lutte contre le terrorisme.

La Corée du Nord est déjà sous le coup de sanctions internationales qui ont été durcies début mars après plusieurs tirs de missiles et un quatrième essai nucléaire au mois de janvier.

"Empêcher le régime de tromper les institutions financières sur le globe"

Les nouvelles mesures américaines visent d'une part à déterminer comment la Corée du Nord utilise des institutions financières sous son contrôle et des sociétés écrans pour "encourager la prolifération et le développement d'armes de destruction massive et de missiles balistiques", indique le Trésor.

Elles conduiraient également à interdire aux établissements financiers étrangers de mener avec la Corée du Nord des transactions qui transitent indirectement par le circuit financier américain notamment parce qu'elles sont libellées en dollar.

"Il est essentiel que nous prenions toutes les mesures pour empêcher le régime de tromper les institutions financières sur le globe", a estimé Szubin.

Ces nouvelles sanctions sont annoncées alors que la Corée du Nord semble avoir échoué mardi dans une nouvelle tentative de tir de missile balistique en violation des résolutions de l'ONU.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK