Séisme de Lombok: le jour d'après (vidéos)

Le séisme qui a touché ce dimanche soir l'île de Lombok, en Indonésie a fait au moins 142 morts, selon les autorités. De magnitude 6,9, et d'une profondeur de 10 kilomètres, il a détruit des milliers de bâtiments, une semaine après un autre séisme qui avait tué au moins 17 personnes. Il a été ressenti jusque l'île voisine de Bali, la plus touristique de l'archipel d'Asie du Sud-Est. 

Au lendemain du drame, les secouristes sont à la recherche des survivants dans les décombres des maisons et des écoles détruites, tandis que les nombreux touristes sont en cours d'évacuation. Plus de 120 répliques ont depuis été ressenties et continuent de provoquer de nouvelles frayeurs. L'une d'elle a atteint une magnitude de 5,3 dans la matinée de ce lundi. 

Le Nord de l'île détruit à 80% 

Des milliers d'habitants de Lombok ont été contraints d'évacuer leur maison, tandis que certaines quartiers de l'île sont toujours sans électricité. "Les routes ont été endommagées, trois ponts ont aussi subi des dommages, certains endroits sont difficiles d'accès et nous n'avons pas assez de personnel" a déclaré un porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho, mettant en exergue les "défis" auxquels sont confrontés les autorités.

Les centaines de blessés portant des traces de sang sont traités à l'extérieur d'un hôpital endommagé de Mataram, principale ville de Lombok très affectée par le séisme. Des patients sont allongés sur des lits à l'extérieur de l'hôpital et soignés par des médecins en combinaison bleue. 

Najmul Akhyar, chef du district de Lombok Nord, où se trouve l'épicentre du séisme, a estimé que 80% de ce territoire a été endommagé par les puissantes secousses. "Nous avons besoin d'équipements lourds car des mosquées se sont effondrées et nous redoutons que certaines personnes sont prisonnières à l’intérieur", a-t-il déclaré à la chaîne de télévision Metro TV.

900 touristes en cours d'évacuation 

Environ 900 touristes indonésiens et étrangers sont en cours d'évacuation des petites îles de Gili proches de celle de Lombok. Quelque 200 touristes "indonésiens et étrangers" ont déjà quitté les trois îles de Gili, et "il en reste environ 700 en attente d'évacuation", a déclaré un porte-parole de l'agence nationale de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho.

Des hôtels de ces îles ont été endommagés par le séisme, suivi d'une alerte au tsunami qui a provoqué des réactions de panique. De nombreux touristes ont demandé à quitter les lieux pour l'île de Lombok, afin de rejoindre l'aéroport. "Nous avons essayé d'aller à l'aéroport mais il n'y avait pas de taxi, pas de transport ni de plan d'évacuation" dans l'immédiat, a raconté un touriste français à son arrivée à l'aéroport à Mataram, le chef-lieu de Lombok.

La plupart des victimes du séisme se trouvaient dans la zone montagneuse située dans le nord de l'île, loin des principaux sites touristiques du sud et de l'ouest de l'île, très prisée des touristes pour ses plages et ses sentiers de randonnée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK