La police indienne arrête 28 hommes soupçonnés de viols collectifs répétés

Les forces de police indiennes ont arrêté pas moins de 28 hommes dans la ville de Thane, juste à côté de Mumbai, dans le cadre d'une enquête sur le viol collectif répété d'une jeune fille de 15 ans, a confirmé vendredi la police indienne.

Deux des individus arrêtés sont mineurs. Les viols collectifs ont eu lieu sur une période de neuf mois. Les violences sexuelles ont commencé lorsque la jeune fille a été violée par son petit ami. Celui-ci avait filmé l'agression et a utilisé la vidéo pour faire chanter la victime et la forcer à avoir des relations sexuelles avec lui et ses amis.


►►► À lire aussi : Inde: saisie de trois tonnes d'héroïne en provenance d'Afghanistan


Selon l'officier de police Dattatraya Karale, la police a mis en place une unité spéciale pour enquêter sur ces viols. Cette unité a commencé son enquête jeudi, après que la jeune fille ait raconté les faits à un proche, mercredi. Selon les médias locaux, la jeune fille avait nommé 33 suspects. Cette affaire a choqué le pays tout entier.

Depuis le viol collectif et le meurtre d'une jeune étudiante dans un bus à New Delhi en 2012, un nombre élevé d'agressions sexuelles similaires ont été signalés en Inde. Rien qu'en 2020, 28.046 viols ont été signalés. Cependant, selon des militants, les victimes seraient beaucoup plus nombreuses.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK