Éruption volcanique en Indonésie: l'aéroport de Bali fermé, 700 vols annulés

Conséquence : l'aéroport Ngurah Rai à Denpasar, capitale de Bali, avait été fermé mardi soir.
Conséquence : l'aéroport Ngurah Rai à Denpasar, capitale de Bali, avait été fermé mardi soir. - © SONNY TUMBELAKA - AFP

L'aéroport international de Bali est fermé jusqu'à jeudi en raison de l'éruption d'un volcan qui crache des nuages de cendres, entraînant l'annulation de centaines de vols à destination de l'île la plus touristique d'Indonésie, ont indiqué mercredi les autorités.

L'aéroport Ngurah Rai à Denpasar avait été fermé mardi soir en raison d'épais nuages de cendres menaçant la sécurité aérienne, provenant du mont Rinjani, un volcan actif culminant à plus de 3700 mètres d'altitude sur l'île de Lombok, proche de Bali.

"L'aéroport restera fermé jusqu'à 08H45 (00H45 GMT) demain (jeudi). Le vent pousse les cendres volcaniques en direction de Bali de telle manière à ce qu'elles recouvrent le ciel autour de l'aéroport, rendant les conditions inappropriées pour la navigation aérienne", a déclaré à l'AFP un responsable de l'aéroport, Yulfiadi, qui n'a qu'un patronyme comme nombre d'Indonésiens.

692 vols annulés

Deux plus petits aéroports sur l'île de Lombok et dans l'est de la grande île de Java ont également été fermés.

De mardi à jeudi, 692 vols dont 320 vols internationaux ont été annulés, a indiqué un responsable de l'aéroport, Trikora Harjo. Pour la seule journée de mercredi, 106 vols ont été annulés.

Des milliers de touristes étaient bloqués par la fermeture de l'aéroport de Bali, mais "tout se passe bien", a estimé Harjo.

Les cendres provenant d'un autre volcan de la région avait déjà entraîné la fermeture de cet aéroport en juillet, en pleine haute saison, bloquant des milliers de touristes.

Bali attire des millions de touristes à la recherche de plages paradisiaques et d'autres attractions sur la seule île essentiellement hindoue en Indonésie, pays musulman le plus peuplé au monde.

Le mont Rinjani est l'un des 129 volcans actifs de l'archipel situé sur la "ceinture de feu du Pacifique", un alignement de volcans qui bordent l'océan Pacifique en suivant un ensemble de limites de plaques tectoniques et de failles sismiques.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK