Vaccination : "40% des dirigeants de la planète demandent si on peut les aider", affirme Joe Biden

Le président américain Joe Biden a affirmé ce mardi que près de la moitié des dirigeants de la planète l’avaient sollicité pour des vaccins anti-Covid-19, réaffirmant sa promesse d’aide tout en restant évasif sur le calendrier.

"Tous les pays du monde se tournent vers nous", a-t-il expliqué lors d’un échange avec des gouverneurs pour faire le point sur la vaccination aux Etats-Unis. "J’ai 40% des dirigeants de la planète qui demandent si on peut les aider", a-t-il poursuivi.

"On va essayer", a-t-il ajouté, sans livrer de chiffres ni de calendrier, et en martelant sa volonté de donner la priorité aux Américains.


►►► A lire aussi : Une levée temporaire des brevets pour produire plus de vaccins anti-Covid ? "La solution est ailleurs et elle dépend du politique"

►►► A lire aussi : Pas assez de vaccins Covid alors qu’on a les moyens de production : la faute aux brevets ? Peut-on les supprimer ? 5 questions pour tout comprendre

"Je pense que nous pouvons produire beaucoup plus de vaccins", a-t-il estimé.

Le locataire de la Maison Blanche a rappelé que les Etats-Unis avaient pour l’heure promis de fournir 60 millions de doses du vaccin d’AstraZeneca à des pays tiers.

Frustration des alliés

Plusieurs chefs d’Etat ou de gouvernement ont exprimé leur frustration face à l’attitude de Washington sur ce dossier.

La chancelière allemande Angela Merkel a appelé de ses vœux "un libre-échange de composants" et "une ouverture du marché des vaccins".

Le président français Emmanuel Macron a de son côté appelé les Etats-Unis à "mettre fin aux interdictions à l’export, non seulement de vaccins mais de composants de ces vaccins, qui empêchent la production".
 

Sur le même sujet: JT 19/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK