"The Great Resignation" : les États-Unis touchés par des démissions en cascade, relayées sur TikTok

Les États-Unis vivent actuellement une vague de démissions sans précédent. Selon le Washington Post, 20 millions de personnes auraient quitté leur emploi depuis le mois d'avril. Le phénomène concerne tant les jeunes que les personnes plus âgées. Une "grande démission" qui fait parler d’elle jusque sur TikTok.

Selon le département de l’emploi américain, 4,3 millions d’Américains auraient quitté leur emploi en août. Et selon le Washington Post, ils seraient 20 millions depuis avril. Une tendance historique qui a fait grimper le taux de démission du pays à 2,9% au mois d’août.


►►► À lire aussi : Reconversion professionnelle : quand les jeunes (et moins jeunes) partent à la recherche de sens


Les jeunes et les personnes plus âgées sont les principaux intéressés. Les benjamins auraient principalement quitté leur travail pour reprendre des études. A l’inverse, les aînés auraient simplement pris le chemin de la retraite.

Les secteurs les plus touchés sont ceux du commerce de détail ou encore de l’hôtellerie. Mais vu l’ampleur du phénomène, ce ne sont évidemment pas les seuls domaines concernés.

Qu’est-ce qui motive ces travailleurs à quitter leur job ? Sans aucun doute un meilleur salaire et une meilleure sécurité d’emploi. Mais la crise sanitaire a certainement amplifié le phénomène : certains aspirent désormais à plus de liberté ou souhaitent complètement changer de vie.

Quelles sont les régions les plus touchées ?

D’après le Washington Post, ce sont les régions les plus rurales du pays qui connaissent le plus haut taux de démission.

Par contre, "les États ayant enregistré le plus de nouvelles infections ont connu des marchés de l’emploi plus dynamiques que l’ensemble du pays", analyse le média américain.


►►► À lire aussi : Infirmière, un métier "en détresse" qui attire pourtant des candidats à la reconversion


"Les employés ont démissionné ou ont été embauchés à des taux égaux ou supérieurs à la moyenne nationale dans les dix États ayant enregistré les taux les plus élevés de nouvelles infections ce mois-là : Alabama, Arkansas, Floride, Géorgie, Kentucky, Louisiane, Mississippi, Oklahoma, Caroline du Sud et Tennessee."

Un hashtag sur TikTok

Comme pour tout phénomène de la sorte, TikTok n’est jamais bien loin. "La grande démission" s’est donc emparée du réseau social, avec le hashtag #Thegreatresignation. Dans des courtes vidéos humoristiques, certains utilisateurs expliquent leur démission… Tandis que d’autres la filment.

Des grèves cet automne

Symptomatique de la fatigue des travailleurs américains, "The Great resignation" n’est pas un mouvement isolé. Les syndicats américains ont également engagé de nombreuses grèves cet automne. Intitulé "The striketober", le mouvement entendait réclamer de meilleures conditions de travail. Et, une fois n’est pas coutume, l’affaire s’est elle aussi répandue sur le réseau social TikTok.

@laathewmaanen My Last Day Teaching…10 Years Gone #thegreatresignation #teachertiktok #teacherburnout #floridateacher #highschoolteacher #teachertok #quityourjob ♬ original sound - Laathew Maanen
@krissikendall #teachingin2021 #SaveIt4TheEndZone #thegreatresignation #iquit #fyp ♬ original sound - @krissikendall
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK