Primaire démocrate aux Etats-Unis: qui sont les trois favoris?

Après plusieurs mois d'une campagne intense, les électeurs démocrates commencent ce lundi à se prononcer pour choisir leur "champion", celle ou celui qui affrontera Donald Trump en novembre lors de l'élection présidentielle. Premier round en Iowa.

Sur les onze candidats encore en course pour l'investiture, quels sont ceux qui ont une chance de l'emporter ?
 

Joe Biden : l’ancien vice-président

Joe Biden fut le vice-président de Barack Obama et revendique son expérience. L’ancien vice-président des Etats-Unis s’est lancé dans la course le 25 avril 2018. A 77 ans, il est le deuxième candidat à l’investiture du Parti démocrate le plus âgé après le sénateur Bernie Sanders, d’un an son aîné.

Dans une vidéo officialisant sa candidature, il annonce la couleur en présentant l’élection de 2020 comme une lutte pour la définition même des Etats-Unis. "Nous sommes dans une bataille pour l’âme de notre nation", dit-il.


►►► À lire aussi: La primaire démocrate "va servir à déterminer la ligne idéologique du parti face à Trump"


Joe Biden est une figure centriste du Parti démocrate et il entretient un lien de proximité avec l’Amérique des "cols bleus" qui a fait défaut à Hillary Clinton en 2016. Sa candidature pose cependant des questions, à commencer par son âge mais aussi son positionnement, trop modéré et pragmatique pour une partie de l’électorat démocrate qui réclame de nouveaux visages et une politique plus radicale.

Elizabeth Warren : la "Pocahontas" de Trump

La sénatrice du Massachusetts est une bosseuse énergique. Âgée de 70 ans, s’est officiellement lancée dans la course aux primaires démocrates début février 2018. Celle que Donald Trump surnomme "Pocahontas" axe sa campagne sur les droits des travailleurs, la justice salariale et l’accès à la santé.

Adversaire de Wall Street, elle a joué un rôle moteur dans la création du Consumer Financial Protection Bureau (CFPB) après la crise financière de 2008.


►►► À lire aussi: Présidentielle 2020 aux Etats-Unis: Warren éreinte Bloomberg pour s'être "acheté" une place dans le débat démocrate


Bernie Sanders : l’anti-establishment

Le sénateur indépendant est très populaire. Il est âgé de 78 ans et est ainsi est le doyen des primaires. Il avait perdu la course à l’investiture démocrate en 2016 contre Hillary Clinton, qu’il avait cependant poussée dans ses retranchements par un discours résolument ancré à gauche. Lors des primaires, il l’avait emporté dans 23 Etats.

Il est de nouveau en campagne, portant ses idées de gauche comme la gratuité des universités publiques et un salaire horaire minimum à 15 dollars. Mais l’accident cardiaque dont il a été victime en octobre dans le Nevada a souligné son âge.


►►► À lire aussi: Laurent de Sutter : "Bernie Sanders, il n'y a que vous pour défaire Donald Trump"


3 images
© Tous droits réservés

Mais aussi Pete Buttigieg…

Le maire de South Bend, dans l’Indiana, qui s’est lancé fin janvier dans la course à la présidence, est la révélation de cette pré-campagne. S’il était élu, cet ancien militaire de 38 ans serait le premier homosexuel déclaré à accéder à la présidence des Etats-Unis.

3 images
Pete Buttigieg en campagne pour la primaire démocrate en vue de l’élection présidentielle avant le caucus dans l’Iowa – 31 Janvier 2020 © AFP

… et Michael Bloomberg

L’ancien maire milliardaire de New York, 77 ans, s’est lancé très tardivement dans la course, attendant le 24 novembre pour se déclarer. "Nous ne pouvons pas nous permettre pendant quatre années de plus la politique irréfléchie et contraire à l’éthique du président Trump", a-t-il dit.


►►► À lire aussi: Présidentielles américaines: Bloomberg propose 5000 milliards de dollars d’impôts sur les riches et les sociétés


3 images
Michael Bloomberg, candidat démocrate à la présidence, ancien maire de New York – 30 janvier 2020 © AFP

Les autres candidats

Andrew Yang : entrepreneur et ancien dirigeant du secteur des nouvelles technologies, il milite pour la mise en place d’un revenu mensuel universel de 1000 dollars pour chaque citoyen âgé de 18 à 64 ans et propose un capitalisme "centré sur l’humain". Fils d’émigrés venus de Taïwan, il est âgé de 45 ans.

Amy Klobuchar : elle effectue son troisième mandat de six ans comme sénatrice du Minnesota et s’est lancée le 10 février 2018 dans la course à l’élection présidentielle. Âgée de 59 ans, elle a attiré l’attention en 2018 pour ses échanges très vifs avec Brett Kavanaugh lors de ses auditions de confirmation à la Cour suprême. Ses questions lui ont valu la reconnaissance des cercles démocrates pour avoir œuvré au progrès du mouvement #MeToo contre le harcèlement et les agressions sexuelles.

Tulsi Gabbard : représentante démocrate d’Hawaï de 38 ans, elle a fait part le 11 janvier 2018 de son intention de briguer l’investiture démocrate. Cette militante pacifiste qui a dû présenter des excuses pour des propos passés sur le mariage pour tous n’a jamais réussi à faire décoller sa campagne.

Tom Steyer : ce milliardaire à la fibre écologiste a été l’un des gros donateurs du Parti démocrate ces dix dernières années. A 62 ans, il a décidé de franchir le pas, s’estimant seul capable de sortir de la mainmise des entreprises sur la démocratie.

Journal télévisé du 03/02/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK