Les tueries de masse aux États-unis ces 15 dernières années (infographie)

Tueries de masse aux Etats-unis de ces 25 dernières années (infographie)
2 images
Tueries de masse aux Etats-unis de ces 25 dernières années (infographie) - © Samuel Laloux - Adeline Louvigny - RTBF

Ces quinze dernières années, de nombreuses tueries ont ponctué l’actualité aux États-Unis.

Plusieurs d’entre elles ont marqué les esprits, comme la fusillade de Columbine en 1999, où deux adolescents pénètrent armés dans leur collège, tuant 15 personnes et en blessant 24 autres. Ce massacre marquera la conscience des Américains, et inspirera écrivains (Il faut que l’on parle de Kevin, de Lionel Shriver, ensuite adapté au cinéma) et cinéastes (Bowling for Columbine de Michael Moore).

En 2007 a eu lieu le deuxième plus grand massacre de l’histoire des USA, à l’université de Virginia Tech. Un étudiant sud-coréen de 23 ans tue 33 étudiants et professeurs dans un dortoir et dans une salle de classe du campus. Le tueur avait envoyé une vidéo testament à la chaîne NBC avant de commettre son crime.

Puissant lobby

Plus récemment, la tuerie de Newtown en 2012 dans une école primaire a elle aussi fortement choqué l’opinion publique. Le criminel, âgé de 20 ans, tue sa mère avant de se rendre à l’école primaire toute proche. Il y assassine 28 personnes, dont 20 enfants. Le débat autour du deuxième amendement de la Constitution des USA, qui garantit le port d’arme à tout Américain, est ravivé. Quelques heures après le massacre, le président Obama promet "des actions significatives". Mais le lobby de la National Rifle Association est trop puissant, et aucune mesure n’est finalement prise pour mieux encadrer le port des armes.

En juin 2015, un jeune homme de 21 ans ouvre le feu dans une église fréquentée par la communauté afro-américaine, tuant neuf personnes. Le suspect est poursuivi pour crime raciste, et une enquête a été ouverte pour terrorisme intérieur. Il aurait déclaré avoir voulu déclencher "une guerre des races".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK