La police américaine a tué plus de 1100 civils en 2015

La police de Chicago est critiquée
La police de Chicago est critiquée - © Archive JOSHUA LOTT - AFP

Pour la première fois aux États-Unis, les bavures policières ont été comptabilisées de façon indépendante sur toute une année: avec plus de 1100 civils tués, cet inquiétant bilan 2015 confirme l'urgence de réformer les modes d'intervention des forces de l'ordre.

La dernière affaire plus qu'embarrassante pour les autorités s'est déroulée samedi à Chicago: appelés pour une simple dispute familiale, des agents en patrouille ont apparemment eu la gâchette facile, abattant un homme de 19 ans et sa voisine, mère de cinq enfants.

Le premier, Quintonio LeGrier, brandissait une batte de base-ball et souffrait de troubles psychiatriques et la deuxième, Bettie Jones, n'a selon ses avocats fait qu'ouvrir sa porte.

De telles fusillades sont fréquentes en Amérique et, dans la troisième ville du pays, celle-là vient jeter de l'huile sur un feu déjà bien ardent, que n'a pu éteindre le limogeage du chef de la police début décembre.

Taser

Ayant écourté ses vacances, le maire de Chicago, Rahm Emanuel, a annoncé mercredi qu'il allait doubler le nombre de pistolets électriques Taser - censés lancer des décharges non létales - pour ses agents et renforcer leur formation.

"Il y a une différence entre pouvoir utiliser une arme à feu et devoir utiliser une arme à feu", a justifié l'élu démocrate.

Cet ancien chef de cabinet de Barack Obama est sur la sellette, accusé d'avoir cherché à étouffer le scandale de l'homicide de Laquan McDonald, un adolescent criblé de 16 balles par un policier blanc.

LeGrier, Jones et McDonald étaient noirs et ce n'est pas anodin puisque la communauté noire représente proportionnellement une part écrasante du nombre de personnes tuées par la police américaine.

D'où les critiques contre le FBI, qui ne publie pas cette statistique sensible.

Pour combler cette carence, deux journaux, l'édition américaine du Guardian et le Washington Post, ont tenu leur propre recensement en 2015, année charnière en raison de la multiplication de vidéos - amateur ou embarquées par les policiers - à la source de scandales fracassants.

Selon The Counted, le site du Guardian, 1130 personnes ont été tuées par la police au jour de jeudi, que ce soit par balle, par Taser, renversées par un fourgon ou en garde à vue.

Le Washington Post, qui ne compte que les personnes tuées par balle, avait lui jeudi un bilan de 979 civils tués par la police.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK