Colorado: une pollution monstre déclenchée par l'agence de protection de l'environnement

Des employés de l'agence américaine de protection de l'environnement (EPA) ont déversé par accident plus de 11 millions de litres de déchets liquides d'une ancienne mine d'or dans une rivière du Colorado (ouest), la faisant virer à l'orange.

L'incident s'est produit le 5 août, lorsque des employés de l'EPA, qui essayaient de drainer et traiter l'eau de la mine abandonnée ont provoqué l'accident et jeté le mélange toxique, qui contient en particulier des métaux lourds et de l'arsenic, dans un affluent de la rivière Animas.

L'EPA a triplé sa première estimation du volume de liquides pollués déversés, de 1 million de gallons (environ 3,8 millions de litres) initialement à 3 millions.

La pollution est rendue très visible par sa teinte orange et s'étend sur plus de 160 kilomètres jusque dans l'Etat voisin du Nouveau Mexique.

Les autorités ont offert aux riverains des kits pour tester la qualité de l'eau de leurs puits. La rivière Animas a été interdite à toute embarcation par précaution et la ville de Durango, qui compte environ 17.500 habitants, ainsi que le comté alentour ont déclaré l'état d'urgence, selon un communiqué commun.

"Nous agissons ainsi en raison de la gravité de cet incident et pour marquer l'inquiétude des autorités et élus locaux par rapport à la mobilisation de tous les moyens au niveau de l'Etat et au niveau fédéral sont mis en œuvre non seulement pour gérer activement ce tragique incident mais également pour aider notre communauté à s'en remettre", a souligné Joe Kerby, un des responsables du comté de La Plata, principalement affecté par la catastrophe.

Des pollutions à répétition

L'exploitation des mines d'or peut avoir de graves conséquence sur la santé publique et l'environnement, notamment en raison de l'utilisation du mercure et du cyanure.

Parmi les accidents récents, la catastrophe de Baia Mare en Roumanie a débouché sur la libération accidentelle de 10 000 mètres cubes d'eaux polluées par des métaux lourds et des cyanures dans la rivière Tisza, affluent du Danube. Là aussi, une digue avait rompu.

Cet accident a alimenté les craintes des défenseurs de l'environnement en Roumanie, face au projet de construction d'une immense mine d'or à ciel ouvert à Rosia Montana, en Transylvanie, projet comportant le même type de bassin de rétention d'eaux polluées.

L'an dernier, un accident du même type a pollué un immense territoire en Colombie Britannique (Ouest du Canada) : la digue du bassin de rétention de la mine de Mont Polley exploitée par le groupe Imperial Metals, avait laché. Parmi les eaux usées, on trouvait du sélénium, de l'arsenic, du plomb et du cadmium, des eaux bien sûr impropres à la consommation.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK