République démocratique du Congo: les moments-clés d'une histoire très mouvementée

Le pays n’a jamais connu de transition pacifique depuis son accession à l’indépendance en 1960.
14 images
Le pays n’a jamais connu de transition pacifique depuis son accession à l’indépendance en 1960. - © RTBF

La campagne pour les élections programmées le 23 décembre bat son plein en République démocratique du Congo. Il s’agit d’un triple scrutin : présidentiel, législatif et provincial. L’élection présidentielle retient une attention particulière. Le président Joseph Kabila doit céder son poste après 18 ans au pouvoir. Le pays n’a jamais connu de transition pacifique depuis son accession à l’indépendance en 1960. Historique.

► 30 juin 1960 : l'indépendance

Le Congo belge devient la République du Congo avec à sa tête le président Joseph Kasavubu et Patrice Lumumba comme Premier ministre. C'est la fin des 52 ans de période coloniale belge  qui avait débuté le 15 novembre 1908 ; Léopold II cède le Congo qui fut sa possession personnelle pendant 23 ans.

Janvier 1961 : assassinat de Patrice Lumumba 

Patrice Lumumba, le premier Premier ministre élu du Congo indépendant est porteur d’un immense espoir populaire au moment où il prend ses fonctions. Il n’exercera réellement le pouvoir que durant deux mois et demi. Il est assassiné le 17 janvier 1961 au Katanga, province congolaise qui a fait sécession.

Auparavant, il a été destitué de ses fonctions, emprisonné et torturé. Son assassinat et les responsabilités qui sont liées impliquent les autorités katangaises de l’époque ainsi que des militaires et responsables politiques belges. Une commission d’enquête belge a examiné les événements en 2001.

► 24 novembre 1965 : Mobutu

Un coup d’Etat est organisé par Joseph-Désiré Mobutu qui prend la tête du pays et y restera jusqu’en 1997.

Il rebaptise le pays Zaïre en 1971.

► 17 mai 1997 : Laurent-Désiré Kabila et l'AFLD

Laurent-Désiré Kabila prend le pouvoir par la force à Kinshasa. Le maréchal Mobutu s'est enfui et mourra d’un cancer quelques mois plus tard. Le Zaïre redevient la République démocratique du Congo.

Opposant du régime Mobutu de longue date, Kabila arrive dans la capitale congolaise à la tête de l'AFDL (Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo-Zaïre), un mouvement soutenu principalement par les armées rwandaise et ougandaise. La "conquête" du pays se fait pratiquement sans tirer de coup de feu ; l’armée congolaise réagit à peine.

► 1998 : la guerre 

Le président proclamé Kabila rompt avec ceux qui l’ont aidé à s’emparer du pouvoir (le Rwanda et l’Ouganda).

S’ensuit une rébellion venue de l’Est que la RDC tente de contenir avec l’appui de l’Angola et du Zimbabwe. Ce conflit fera 3 millions de morts.

► 16 janvier 2001 : Joseph Kabila succède à son père

Laurent-Désiré Kabila est assassiné par un membre de sa garde rapprochée dans des circonstances qui restent obscures. Son fils, Joseph lui succède dès le lendemain.

► Décembre 2006 : fin de la "période d’intérim"

Joseph Kabila se présente aux élections. Au second tour, il est élu président (58%) devant Jean-Pierre Bemba (42%).

► 28 novembre 2011 : réélection contestée

La CENI (Commission électorale nationale indépendante) proclame la réélection de Joseph Kabila avec 48,95% des voix.

Etienne Tshisekedi, principale figure de l’opposition, conteste ces résultats. Il y a des affrontements violents à Kinshasa. Des observateurs indépendants comme la mission de l’Union européenne constatent de nombreuses irrégularités dans la tenue du scrutin.

► 19 décembre 2016 : Joseph Kabila hors mandat

Fin officielle du mandat présidentiel de Joseph Kabila. Mais rien n’est en place pour l’organisation de nouvelles élections. Il est prévu que le président Kabila reste au pouvoir jusqu’à la désignation d’un successeur.

Différentes forces de sécurité sont déployées dans les grandes villes du pays où la situation est extrêmement tendue.

► 5 novembre 2017 : élections annoncées

Après deux reports, la commission électorale (CENI) annonce la date des élections : elles auront lieu en un seul tour, le 23 décembre 2018.

Plusieurs manifestations sont organisées afin que Joseph Kabila ne représente pas. La constitution lui interdit en effet un troisième mandat. Les manifestations sont violemment réprimées par les autorités congolaises.

► 8 août 2018 : un dauphin désigné par Kabila

Jospeh Kabila désigne Emmanuel Ramazani Shadary comme candidat de la majorité présidentielle pour les prochaines élections. Le président sortant a donc décidé de ne pas briguer un nouveau mandat.

Face au candidat de la majorité, l’opposition est divisée entre Martin Fayulu, soutenu notamment par Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi dont les candidatures n'ont pas été acceptées par le pouvoir, mais aussi Félix Tshisekedi, fils d’Etienne Tshisekedi.

► 23 décembre 2018 : élections présidentielles, législatives et provinciales

Les élections auront lieu en un seul tour. L’organisation de ce scrutin soulève de nombreuses questions de faisabilité et de crédibilité. Le gouvernement a refusé l’aide internationale malgré l’ampleur de la tâche et le manque d’infrastructures du pays. Les votes auront lieu grâce à des "machines à voter" contestées par l’opposition.

 

Des sanctions européennes prolongées

Emmanuel Ramazani Shadary, le candidat désigné par Joseph Kabila, tout comme 13 autres personnalités proches du pouvoir, est visé par des sanctions européennes. Impossibilité d’obtenir un visa vers l’Union européenne et gels des avoirs. Des sanctions qui viennent d’être prolongées pour une année, jusqu’en décembre 2019.

>> À lire aussi : RDC : le pouvoir congolais promet de "faire payer" l'Union européenne pour ses sanctions

Emmanuel Shadary est ministre de l’Intérieur au début 2017, moment où des marches demandant le retrait du pouvoir du président Kabila sont réprimées violemment. C’est à ce titre notamment que l’Union européenne le soumet à des sanctions.

Le Conseil de l’UE qui a décidé de la prolongation de ces sanctions, les réexaminera et se dit prêt à les adapter en fonction des élections du 23 décembre.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK