RDC: un ex-ministre devenu opposant dit avoir renoncé à la nationalité belge

Charles Mwando Nsimba était en juin dernier en Belgique
Charles Mwando Nsimba était en juin dernier en Belgique - © THIERRY CHARLIER / AFP

La presse kinoise de mercredi fait grand cas d'un ex-ministre devenu opposant au président Joseph Kabila qui affirme avoir renoncé en juin 2007 à la nationalité belge qu'il possédait - en plus de la congolaise - depuis 2002, en violation de la Constitution de la République démocratique du Congo (RDC), qui stipule que la nationalité congolaise est "une et exclusive".

Charles Mwando Nsimba, l'un des leaders de la plate-forme G7 regroupant sept partis passés l'an dernier à l'opposition, a brandi mardi devant la presse l'acte de renonciation à sa nationalité belge, qui remonte selon lui à 2007, rapporte le journal 'La Prospérité'.

Membre fondateur du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD, la formation du président Kabila), député national, ex-ministre de la Défense, ancien premier vice-président de l'Assemblée nationale, Charles Mwando Nsimba a assuré ne détenir qu'une seule et unique nationalité, la congolaise, conformément à la Constitution, ajoute le quotidien.

"La preuve, je viens d'avoir un visa britannique de six mois. Si j'étais Belge, je n'aurais pas besoin d'un visa britannique", s'est justifié le président en titre du G7, selon 'Forum des As'.

Question de nationalité

Charles Mwando Nsimba a expliqué qu'il s'était rendu à l'ambassade de Belgique à Kinshasa pour renoncer à cette nationalité après être devenu président de la commission politique administrative et juridique (PAJ) de la chambre basse du parlement.

La question de la nationalité, "une et exclusive" selon la Constitution, est un sujet sensible en RDC, où elle a été à plusieurs reprises instrumentalisée - notamment durant la campagne pour les élections présidentielle et législatives de 2006 - et a conduit à des violences meurtrières.

En 2007, l'Assemblée nationale s'était penchée sur la question, fixant un délai pour permettre aux Congolais détenteurs d'une double nationalité de régulariser leur situation. Mais le débat a entre-temps été mis entre parenthèses.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK