RDC, Sénégal, Burkina Faso… La musique, comme arme contre le coronavirus

Les stars africaines se mobilisent pour lutter contre la pandémie. Des artistes de tout le continent chantent et utilisent leur popularité pour diffuser des messages de prévention contre le coronavirus, lever des fonds, et soutenir la riposte qui se met en place.

Des rythmes accrocheurs, des mots en français, en anglais, mais aussi en diverses langues nationales, permettent de promouvoir des pratiques telles que la distanciation sociale, le lavage des mains, ou le port du masque. Ces chansons, diffusées par les radios, partagées sur les réseaux sociaux, jouent un rôle essentiel dans la sensibilisation de la population. Et avec la musique, le message passe avec une note d’espoir, plutôt que de fatalisme.

Un des meilleurs tubes anti-coronavirus à ce jour, "Daan Corona" ("Vaincre le corona", en wolof) vient d’une vingtaine d’artistes de la scène musicale urbaine sénégalaise, réunis autour du rappeur Didier Awadi et de la star Youssou N’Dour. "Le titre est déjà devenu viral. La sensibilisation par la culture a toujours eu beaucoup d’impact dans notre pays, dit Didier Awadi. Nous avons un contrat de confiance avec la population, qui écoute ce que nous avons à lui dire." La chanson peut se télécharger pour 100 francs CFA (0,15 euro), et les recettes vont au ministère de la Santé.

Au Burkina Faso, le rappeur Smarty s’engage contre les rumeurs et les fausses informations, avec le soutien de l’Unicef.

"Dès le début de la crise, dit-il, nous avons commencé à entendre des gens qui disaient que le virus ne résistait pas au soleil, que c’était une maladie de Blancs… Nous nous sommes dit : 'Il faut aller en studio ! Il faut monter au créneau !'. Il y a parfois une méfiance par rapport aux messages diffusés par les autorités. Avec nous, c’est différent."

En République Démocratique du Congo, la star de la rumba, Fally Ipupa, a enregistré une ballade à la guitare, chantée en français, depuis son confinement à Kinshasa, où il exhorte les gens à rester chez eux.

Au Libéria, même le président, George Weah, ancien attaquant du Milan AC et du PSG, s’est lancé dans cette campagne de sensibilisation. "Mes compatriotes libériens, dressons-nous ensemble pour combattre le coronavirus", scande, en anglais, le chef de l’Etat.

Un autre politicien, Bobi Wine, le rappeur ougandais devenu leader de l’opposition, très suivi par les jeunes, a été l’un des premiers à donner de la voix pour la lutter contre le coronavirus, avec son confrère Nubian Li.

En anglais et en luganda, les deux artistes donnent des conseils et énumèrent différents symptômes provoqués par le virus, comme la fièvre et la toux. "La mauvaise nouvelle est que tout le monde est une victime potentielle, mais la bonne nouvelle est que tout le monde est une solution potentielle", chante Bobi Wine sur un air de reggae.

Le recours à la musique pour faire passer des messages de préventions dans le domaine de la santé n’est pas neuf sur le continent. Pendant l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest, en 2014-2015, des musiciens ont produit des chansons, pour combattre les rumeurs, informer sur le virus et diffuser des conseils sur la façon de s’en protéger.

Pour le coronavirus, les initiatives ne manquent donc pas non plus. Au Sénégal, le collectif "Y en a marre", associé aux mouvements de la société civile, a tourné un clip dans un hôpital de Dakar. La chanson, "Fagaru Ci Corona" ("Prévenir le corona", en wolof) est un rythme hip-hop combiné à des mélodies de kora.

En Côte d’Ivoire, le chanteur DJ Kerozen, star du coupé décalé, est apparu avec un masque et des gants sur les réseaux sociaux, puis a composé une chanson.

En Afrique du Sud, la chorale Ndlovu Youth Choir, habillée de tenues traditionnelles aux couleurs vives, a opté pour une chorégraphie qui rappelle les gestes d’hygiène de base.

Dans "Stop Coronavirus", l’artiste congolais But na Filet appelle, en français et en lingala, la population à respecter "les règles d’hygiène" et à suivre "les recommandations de l’OMS".

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK