Congo: Moise Katumbi, l'homme à abattre ?

RDC: Moise Katumbi, l'homme à abattre ?
RDC: Moise Katumbi, l'homme à abattre ? - © ISSOUF SANOGO - AFP

En République démocratique du Congo, le leader de l’opposition, Moise Katumbi , s’est présenté au palais de Justice de Lubumbashi. Accusé de "recrutement de mercenaires étrangers", dont des américains, il est venu s'expliquer devant les autorités accompagné de centaines de partisans. Mais ses proches soupçonnent le pouvoir congolais de vouloir le neutraliser.

Moise Katumbi a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle le 4 mai dernier. Et depuis, lui est ses proches doivent affronter une véritable campagne d’intimidations, comme le souligne un rapport de Human Rights Watch.

Les autorités ont arrêté au moins 27 collaborateurs de Moise Katumbi, une enquête a été ouverte contre lui et il subit de multiples pressions. Au point qu'il a demandé la protection de la Belgique, ce weekend, et s’est brièvement réfugié au consulat belge de Lubumbashi. Le ministre des affaires étrangères Didier Reynders, en déplacement en Israël, a eu plusieurs fois Katumbi en ligne, et il a téléphoné au premier ministre congolais à ce sujet.

Katumbi, milliardaire et homme providentiel

Moise Katumbi a fait fortune dans les affaires. Il a créé en 1997 la société MCK (Mining Company Katanga) qui a récupéré 80% des activités d’exploitation du cuivre et du cobalt de la Gécamines, la plus grande entreprise minières de la région. Devenu millionnaire, il est aussi patron du célèbre club de foot Mazembe.

Katumbi s'est lancé en politique en 2006. Il a été élu gouverneur de la province du Katanga. Une province extrêmement riche en minerais (on parle toujours de scandale géologique) mais minée par 40 années de mauvaise gestion et de corruption. Un véritable défi pour ce novice en politique, qui entend gérer le Katanga comme une entreprise privée.

Ancien proche de Joseph Kabila

Et ça marche ! Katumbi interdit l'exportation de minerais brut, et force les industriels à traiter ces minerais au Katanga même, ce qui donne du travail aux katangais. Avec l'argent généré, il construit des routes, des hôpitaux, une centrale hydroélectrique. L'eau potable arrive enfin à 70% de la population. Aujourd’hui, il est considéré comme l'homme le plus puissant du Congo, après Joseph Kabila.

Charismatique et populaire, Moise Katumbi est considéré comme un candidat sérieux a la prochaine présidentielle. Dans le passé, Moise Katumbi était un proche du président Joseph Kabila. Et puis les deux hommes ont pris leurs distances. Katumbi a quitté le parti présidentiel, pour rejoindre l'opposition. C'est là qu'il a commencé a déranger. Il a même été victime d'une mystérieuse tentative d'empoisonnement en 2014. Il a passé un mois en soins intensifs à Londres. Certains considèrent que Moise Katumbi prend de gros risques en défiant Joseph Kabila . Pour Olivier Kamitatu, porte parole du G7, une coalition de sept partis d’opposition qui soutient la candidature de Mr Katumbi: "Moise Katumbi est devenu l’homme à abattre."

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK