RDC: l'ex-numéro deux de l'UDPS crée son propre parti après son limogeage

Bruno Mavungu en février 2015 à Kinshasa.
Bruno Mavungu en février 2015 à Kinshasa. - © POOL CHRISTOPHE LICOPPE - BELGA

L'ancien secrétaire général de l'Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS, le principal parti d'opposition en République démocratique du Congo), Bruno Mavungu, a annoncé la création de son parti, l'Union des Démocrates pour la Renaissance du Congo (UDRC), moins d'une semaine après son limogeage, rapporte mardi la presse kinoise.

M. Mavungu a été remplacé jeudi dernier comme numéro deux de l'UDPS par un jeune cadre du parti, Jean-Marc Kambund-a-Kambund, sur décision du président, Etienne Tshisekedi wa Mulumba.

Il a annoncé lundi, lors d'une conférence de presse à Kinshasa émaillée de violences, la création de son parti, l'UDRC, selon le journal 'La Tempête des Tropiques'.

M. Mavungu a dit vouloir pérenniser l'œuvre des pères fondateurs de l'UDPS, notamment les treize parlementaires - dont M. Tshisekedi - qui avaient défié le dictateur zaïrois Mobutu Sese Seko en 1982 en exigeant l'instauration de la démocratie.

Il s'est aussi au passage livré à une critique en règle contre le président de l'UDPS et son fils Félix Tshisekedi.

Mais sa conférence de presse a été interrompue par un groupe de jeunes "qui étaient décidés à empêcher Mavungu de tenir son point de presse à la permanence de l'UDPS" sur l'avenue Zinias à Limete (banlieue est de Kinshasa) et s'est terminée en bagarre, ajoute le quotidien.

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK