Nigeria: série d'explosions à Maiduguri, berceau de Boko Haram

Un policier se tient près d'une voiture endommagée après une double explosion qui a fait 18 morts le 3 octobre 2015 près d'Abuja (Nigeria).
Un policier se tient près d'une voiture endommagée après une double explosion qui a fait 18 morts le 3 octobre 2015 près d'Abuja (Nigeria). - © STRINGER - AFP

Plusieurs explosions ont frappé dimanche les faubourgs de Maiduguri, la capitale de l'Etat de Borno dans le nord-est du Nigeria, cible régulière du groupe islamiste Boko Haram, ont indiqué à l'AFP des résidents sans pouvoir apporter de bilan.

Les explosions ont touché dans la matinée de dimanche les quartiers de Kayamla et Dalori, le long de la route de Bama, dans le sud-est de Maiduguri où quatre attentats suicide attribués à Boko Haram ont tué au moins dix personnes jeudi.

Un officier de l'armée nigériane a confirmé les explosions sous le couvert de l'anonymat et assuré que les militaires contrôlaient la situation.

"Le bruit des explosions était vraiment énorme"

"Les explosions se sont produites vers 07h00 (08h00 HB), je ne sais pas si les terroristes se préparent à envahir la ville, mais le bruit des explosions était vraiment énorme", a affirmé un employé de l'université de Maiduguri, proche du site des explosions.

Après plusieurs revers militaires, le groupe Boko Haram a multiplié ces derniers mois ses opérations contre des villages sans défense et ses attentats suicide dans les centres urbains du nord-est du Nigeria.

Boko Haram, dont l'insurrection a fait au moins 17 000 morts et plus de 2,5 millions de déplacés depuis 2009, est tenu pour responsable de la mort de plus de 1260 personnes depuis la prise de fonctions du nouveau président Muhammadu Buhari le 29 mai, selon un décompte établi par l'AFP.